Famille Voyages

10 bonnes raisons de passer ses vacances de ski au Club Med

15 mars 2017
Club Med Peisey Vallandry, départ ski, mars 2017

Pour moi une semaine de ski en famille réussie se passe au Club Med. Et plus particulièrement à Peisey Vallandry. Cela peut paraître extrêmement snob mais ce n’est pas de ma faute, je suis tombée dedans quand j’étais petite (mon papa était G.O).

J’ai quand même essayé 2 fois la location

  • à 17 ans à Super Devoluy : je me suis cassée la jambe le 2e jour… j’ai pas aimé 🙁
  • il y a 2 ans chez Pierre&Vacances à Arc 1950 : c’était mieux, certes… mais pas mieux que le Club Med, je vous l’ai raconté ici

J’ai eu la chance d’en découvrir un certain nombre, beaucoup, avec ou sans enfants, et mon – notre – préféré à la montagne, c’est Peisey Vallandry, en Savoie.

Plutôt que de vous raconter chaque jour, voilà mes 10 bonnes raisons de partir au Club Med plutôt qu’en location.

 

1- Le Tout Compris

Oui c’est cher. Mais quand on met tout bout à bout et qu’on veut profiter de la montagne sans modération, c’est, pour moi, la meilleure des formules car… tout est compris (:)) et on oublie les corvées du quotidien comme faire les courses, préparer à manger, se dépêcher d’aller chercher les enfants… pendant une semaine.

Le prix comprend :

  • la chambre Club Famille
  • la pension complète
  • les forfaits pour Paradiski, qu’on nous donne à notre arrivée
  • les cours de ski, pré-inscription avant de partir, ça nous a pris environ 5 minutes sur place, juste à côté de la réception
  • le Mini Club Med au 2e

En supplément

  • la location des skis et des chaussures, qui se trouve au 2e étage dans le même couloir que le Mini Club Med (malin)

 

Quelques astuces pour réduire la note :

  • Happy first, 15 % de réduction sur le séjour : il suffit juste de réserver à l’ouverture des ventes, en mars de chaque année. Je paie 20% et j’étale le reste sur 1 an, en autant de fois que je veux. Très pratique et ça fait mieux passer la facture.
  • Acheter les billets de train par ses propres moyens : surveillez l’ouverture des ventes des billets pour les vacances scolaires ou à J-3 mois hors vacances scolaires, ce qui signifie ne pas prendre les billets aller et retour en même temps. Un moindre mal étant donné l’économie réalisée : cette année j’ai eu les billets aller entre Gare de Lyon et Landry pour 4 à moins de 100€, et en première (c’était moins cher que la seconde, allez comprendre).
  • Prendre un VTC pour le transfert entre la gare et le Village, il y en a partout maintenant.
  • Avoir son propre matériel de ski pour les parents : on a les casques et les chaussures de Népoux. J’envisage sérieusement de racheter des chaussures. Ou louer le matériel dans un magasin à proximité.
  • Et parce qu’il n’y a pas de petites économies : préparer des sandwichs pour le train 🙂

 

2- La prise en charge des enfants

J’aime mes enfants…

Mais la logistique des vacances de ski, j’aime beaucoup moins (voir ma semaine à Arc 1950). Heureusement le Mini Club Med et ses G.O sont là pour faciliter la vie des parents et des enfants.

Le matin, je leur livre j’amène le Nain, habillé pour le ski, je signe le registre, et les G.O prennent le relais.

Le grand y va tout seul, il est « autonome », ce qui veut dire qu’il n’a pas besoin que je vienne le chercher pour partir du Mini Club Med, mais il a aussi sa garde rapprochée de G.O.

Ils vont au ski-room, casque et masque sur la tête, les G.O les aident à mettre les chaussures, vérifient qu’ils ont leurs gants et leur donnent les skis à l’extérieur où les attendent les moniteurs.

Et pendant ce temps, Népoux et moi nous préparons pour nos propres cours.

Pas besoin de surveiller l’heure pour rentrer avant eux, une fois leurs cours terminés, les G.O les récupèrent et retour au Mini Club Med pour jouer au baby-foot, se reposer, et aller déjeuner.

entre 2 cours de ski, les enfants jouent au mini club.

Jusqu’à l’année dernière, les enfants voulaient déjeuner avec nous. Cette fois, le Grand nous a snobé et a préféré déjeuner avec son copain.

L’après-midi, même chose, et on les récupère pour le goûter qui est chaque jour thématisé : chasse au trésor, goûter parents-enfants (avec la machine à barbapapa !)…

Et puis il y a les grands événements comme le spectacle. Il faut que je les motive chaque année pour qu’ils le fassent parce que moi j’aime bien les voir sur scène. Et cela leur fait des souvenirs.

Pour Noé, c’est assez rapide, il adore faire son propre show, avant, pendant et après le spectacle donc en général on rigole beaucoup car il essaie de suivre la chorégraphie tout en voulant le faire à sa sauce.

Le soir, ils peuvent dîner avec le Mini Club Med. C’est bien pour laisser les parents dîner tranquillement… Mais pour les miens, c’était trop tôt donc nous avons trouvé un bon compromis : ils dinaient en même temps que nous mais pas à la même table. Cela me va bien car ça me permet de vérifier qu’il y a un peu de vert dans l’assiette le soir. Et oui le concombre ça passe.

Leur dîner expédié en 15 minutes, ils ne tiennent évidemment pas en place. Pas de souci, ils font leur vie : spectacle pour le Mini Club Med, billard, cache-cache, tout est permis et surtout possible en toute liberté. Comme les portes de l’entrée de l’hôtel sont fermées, aucun risque qu’ils partent à la découverte de la station (en même temps, ils ont tout à l’intérieur, il fait nuit et froid… pourquoi sortir ??).

C'est beau aussi la nuit.

 

3. Le domaine skiable

Paradiski comprend Les Arcs et La Plagne, c’est juste immense. Même si j’y vais depuis plusieurs années, je découvre encore de nouveaux endroits. Rien que pour ça c’est bien.

Paradiski, une domaine skiable qui comprend les Arcs et La Plagne.

Le domaine Paradiski comprend les Arcs et la Plagne.

 

4. Les cours de ski des parents

Le top du top, ce sont les cours de ski.

Je n’aime pas skier seule et Népoux fait du surf, nous ne sommes pas compatibles en ski.

Tof fait du surf à Peisey Vallandry.

 

Donc chaque année, je rejoins mon groupe de ski 3B et Népoux son groupe de surf 2 (oui je suis vachement plus forte que lui). Et chaque année on retrouve des têtes connues, dans les skieurs et dans les moniteurs.

Cours de ski avec Xavier.

Cette année j’étais avec Xavier alias Pepito et c’était top. J’ai découvert de nouveaux endroits. Bon parfois je pense que c’est nouveau mais en fait nous y sommes déjà passés. C’est juste que je ne m’en souviens plus…

 

Là c’est le mont-Blanc… Ah ok…

2 jours après, et là vous voyez quoi ? euh…

Ben le mont-Blanc… Ah ok

#JeSuisNulleEnMontagne

 

Pepito nous guide, on ne perd pas de temps avec les cartes, ni avec les remontées avec la file « cours de ski », il sait où il faut aller en fonction du temps… C’est hyper confort.

Et il nous propose des alternatives, pour ceux qui ont envie d’aller dans la poudreuse et pour les autres qui préfèrent rester sur la piste. Comme ça tout le monde est content.

Le dernier jour, tout le groupe déjeune sur les pistes (enfin ceux qui veulent). Là on était plutôt bien.

 

5. Les cours de ski des enfants

Chacun son niveau, sa progression…

Mes enfants n’ont pas adoré le ski tout de suite, ce qui est assez normal : il fait froid, ils sont engoncés dans leur tenue de ski, les chaussures sont lourdes et pourquoi on me met ces drôles de trucs aux pieds, pas pratique du tout pour avancer ???

Théo a débuté à 3 ans, ce qui est bien trop petit pour un Parisien. Il pleurait tous les matins… Mais il a eu son Piou-Piou.

 

La deuxième année, il a redoublé son Piou-Piou… Ce n’est pas commun alors on le chambre tous les ans avec ça.

Je sais c’est moche.

 

Le deuxième jour des cours de ski, il y a la rencontre avec les moniteurs, la version locale de la rencontre parents-profs.

Théo, pas de souci, le ski maintenant il adore et en redemande.

Théo part skier.

Pour Noé, le déclic a été l’année dernière mais avant les moniteurs étaient… moqueurs :

 

Ah Noé… Bon il vient aux cours, c’est déjà bien. Mais il ne faudrait pas en plus qu’il se relève tout seul quand il tombe… #JaimeLeSki

 

A la fin de la semaine, les enfants attendent avec impatience la remise des médailles. Car non, le passage au niveau supérieur n’est pas automatique (on se rappelle le redoublement de Piou-Piou de Théo… HA HA HA #MauvaiseMère). Cette année, la récolte a été bonne :

Noé a reçu sa première étoile et Théo son étoile de bronze (à sa tête, on dirait plutôt qu’il a reçu un 3ème Piou-Piou re HA HA HA #OKJeSors)

Et pour les parents ?

On a passé une super semaine à skier 5h par jour… c’est quand les vacances ?

 

6. La déco

Ce Village est beau, tout simplement.

entrée du Village Club Med Peisey Vallandry

 

  • La chambre Club famille

Elle est grande, confortable, les rangements nombreux, les couleurs font penser à un chalet…

Chambre Club Famille avec Vue à Peisey Vallandry.

Et la vue est imprenable sur le jardin des neiges et une partie de la vallée.

Chambre Club Famille avec vue.

Quelque soit le temps, on est bien.

 

  • Le grand salon

Les canapés et les fauteuils sont hyper confortables et invitent à la paresse, quand on ne va pas skier, au goûter à 16h30 et aux apéros avec les nouveaux amis à 19h.

Petit salon à côté du grand, il mène à la terrasse, très agréable quand il fait beau.

Ce jour-là c’était barbecue brésilien : tapas, mais grillé, fromage… un bien bel apéro au soleil.

 

  • Et même autour, c’est joli !

Ma photo préférée.

 

7. La restauration

Le Tout Compris c’est mettre les pieds sous la table… bien garnie de préférence. Et dans un joli restaurant qui peut accueillir beaucoup de monde mais dans lequel on trouve toujours de la place dans le coin qu’on aime bien, et par forcément le même matin, midi et soir.

  • Le matin

Crêpes à volonté, pains, brioches, viennoiseries, mais aussi œufs en tout genre, saucisse… les jus, les laits (vache, amande, soja), il y en a pour tous les goûts.

Tous les matins les basiques sont là et se réinventent : la brioche se décline en praline, au chocolat… le lendemain ce sont les fraises qui entrent en scène. OK ce n’est pas la saison mais cela fait son petit effet.

 

  • Le déjeuner

Pas question de manger trop lourd car il faut repartir mais c’est difficile de résister à la raclette quand même. A la fin de la semaine, c’est salade avec vue.

 

  • Le dîner

C’est le moment où la cuisine s’affole. Les thèmes changent tous les jours pour le plaisir des papilles. La cuisine spectacle est partout : entrées, plats, desserts, il faut faire le tour sans assiette pour commencer si on ne veut pas  en remplir qu’on ne pourra de toute façon pas finir.

Le restaurant principal.

Cuisine à l’assiette, bars à moutarde et à sel, farandole de fromages et de dessert et le coin préféré des enfants, les glaces. C’est le kif des papilles.

Un beau service à l'assiette.

Sans oublier le goûter, crêpes et gâteaux à gogo, et l’apéro avec jambon de pays, saucisson, chips… bref si on ne fait pas attention, on prend 3 kilos.

 

8. Le Spa Carita

Le 1er jour, après la location des skis et l’inscription au Mini-Club, c’est réservation du au Club Med Spa by Carita pour le massage réglementaire de milieu de semaine. C’est très important de le faire dès l’arrivée car l’agenda est très vite rempli. D’ailleurs nous avons eu les 2 derniers créneaux du mercredi après le ski, dans une cabine double en plus.

Le mercredi, après 3 jours de ski, il est temps de profiter de ce moment de détente. Les enfants sont calés devant les jeux vidéo dans la chambre, Népoux et moi nous rendons donc au -1, en peignoir c’est plus pratique, à notre massage bien mérité.

Le Spa est un endroit très apaisant. La salle de repos est grande et lumineuse et dispose d’une tisanerie. Spa Carita.

La cabine est belle, avec une baignoire à jets (que nous n’utiliserons pas).

Un massage au Spa Carita.

Je suis à gauche, Népoux à droite et c’est parti pour un massage « après-ski » pour effacer les courbatures et repartir en pleine forme. Je demande une pression moyenne à forte, Népoux fort.

L’heure passe trop vite évidemment, c’était parfait, nous remontons, toujours en peignoir et retrouvons les enfants comme nous les avions laissés, englués dans leurs jeux.

 

9. La piscine

Avant, quand on n’avait pas d’enfants, après le ski et le goûter c’était relax dans la chambre et du temps pour se pomponner pour le soir.

Maintenant, c’est piscine. Tous les jours…

Elle est très belle cette piscine, avec sa vue sur les montagnes et sa partie extérieure… mais elle est froide. 29°C ce n’est définitivement pas assez pour la frileuse que je suis. Mais pour des Nains gigotant, pas de problème.

Une bien belle piscine, vue de l'intérieur.

En plus il y avait un but qui allait bien avec la balle qu’on avait apportée. Pour moi c’était transat enroulée dans mon peignoir. Népoux a alterné entre jeux dans l’eau et sauna pour se réchauffer.

Les Nains s'éclatent.

Le signal du départ ? Quand ils avaient les lèvres bien bleues !

 

10. La journée de ski en famille

Dans le Tout Compris, les cours de ski sont compris du lundi au vendredi. Le samedi, c’est ski en famille.

Ce qui est bien le samedi, c’est que nous ne sommes pas obligés de nous lever à 7h45 puisque nous n’avons pas cours. Les enfants se sont couchés tard après leur spectacle donc j’espère qu’ils ne se lèveront pas avant 8h30 – 9h… Comme à la maison quoi.

 

Ils se sont donc réveillés à 7h21… #AssommezLes

 

Nous voilà sur les pistes à 10h, il fait beau… Les enfants ont skié toute la semaine, ont obtenu leur étoile donc tout va bien.

Journée en famille, le départ.

Jusqu’à la première descente.

Noé prend de la vitesse et n’arrive pas à freiner.

Il fonce dans le filet orange et bascule de l’autre côté.

Heureusement ce n’est pas un ravin, juste une grosse bosse de neige.

J’accélère, freine, déchausse, passe par-dessus, l’attrape.

#LaPeurDeMaVie

 

Alors ça j’ai pas vraiment aimé en fait mais l’avantage c’est que c’était la première piste. Donc après nous sommes allés beaucoup plus doucement avec beaucoup de virages et de pauses.

Même pas traumatisé !

Journée en famille, sur les pistes.

Comme l’année dernière, Népoux et Théo sont partis de leur côté et j’ai ramené mon petit Nain à l’hôtel. C’était long mais c’était tranquille et sans risque.

L’après-midi, on inverse les binômes.

Je pars au Snowparc avec Théo car il adore ça, on se trompe de chemin à l’aller et au retour, il fait une chute mais ça va, il gère.

Théo dévale les pentes.

Népoux part avec Noé et un nouvel ami et ses 2 enfants et ça se passe très bien aussi.

Ce n’est pas vraiment une journée de ski en famille mais Noé est encore petit pour suivre partout (déjà sur les pistes qu’il connait c’est compliqué, alors des nouvelles…) donc en faisant 2 groupes, on suit leurs rythmes. D’ici 2 ans nous pourrons vraiment passer cette journée ensemble.

 

Le logo du Village Club Med Peisey Vallandry.

 

En conclusion

Vous l’avez compris, cette semaine a été parfaite pour les parents et les enfants. Le Club Med leur offre une liberté dont il profite à 200 %. Ce sera encore mieux l’année prochaine car le Nain aura l’âge d’être autonome donc fera encore plus sa vie… je me demande si je ne parle pas trop vite… Nous allons passer notre temps à le chercher…

Les ventes de l’hiver prochain débute cette semaine. Comme Théo sera en 6ème, je ne peux plus partir hors vacances scolaires – soupir. J’ai donc choisi Serre-Chevalier, un Village moins haut de gamme en prix mais tout aussi convivial avec piscine et Spa Payot cette fois… Ce sera parfait.

Vivement l’année prochaine.

10 bonnes raisons de passer ses vacances de ski au Club Med
5 (100%) 2 votes

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Répondre isa-monblogdemaman 11 avril 2017 at 18 h 54 min

    Ca a l’air tellement canon que ce serait dommage de se casser l’épaule le 2° jour. huhu !

    • Répondre Stéphanie 13 avril 2017 at 23 h 00 min

      c’est pour cela qu’il faut éviter de se casser quoi que ce soit qui ne soit pas réparable par un bon massage au Spa 🙂

    Laisser un commentaire