Famille Voyages

Amsterdam : conseils pratiques pour 5 jours en famille

15 avril 2017
Un canal, des canaux, des bateaux, le doux soleil, Amsterdam est une ville très photogénique.

Amsterdam en 5 jours avec les enfants, c’est une vraie bonne idée. Bon au départ je voulais aller à Rome, vous savez pour faire plaisir à Népoux… mais les prix des billets d’avion étaient plus chers que des longs-courriers. J’ai cherché, hésité entre plusieurs destinations et finalement opté pour Amsterdam… en train !

Les Nains : on peut aller à Lisbonne plutôt, comme les voisins…

Moi : ben non, on a déjà les billets.

Les Nains : c’est nul.

#FaitesDesGosses

 

Comme je ne pars jamais à l’aventure (non, vraiment j’aime pas), j’ai parcouru les blogs pour faire un programme de découvertes et visites, plutôt orienté enfants, avec un peu de balade, un peu de musée et des parcs pour courir et s’amuser.

 

Le programme

Une fois tout ça identifié, il ne restait plus qu’à en faire des journées bien remplies mais sans réveil le matin… c’est les vacances quand même :

Vous pouvez découvrir le détail de chaque journée dans les pages dédiées :), on va commencer par les conseils pratiques.

Sur la carte, ça donne ça, il faut zoomer pour bien voir les différents lieux.

 

Conseils pratiques avant départ

Le train

C’est la meilleure option pour aller à Amsterdam.

Le Thalys a mis 3h30 entre Gare du Nord et Amsterdam Centraal. A l’aller, nous avons fait un très court changement à Schipol (prononcez Ripol comme de vrais Hollandais) avant d’arriver : le train régional était sur le même quai et il a mis moins de 15 minutes pour arriver à Amsterdam Centraal. Vous pouvez préférer les trains directs (moi aussi, j’ai juste pas fait attention en fait). Au retour, pas de changement (mieux :)).

Coût des billets, en prem’s : 60 € A/R pour les adultes et 30 €A/R pour les enfants.

 

L’appartement

Quand nous sommes avec les enfants je préfère l’appartement à l’hôtel. Nous marchons toute la journées donc le soir ils ont plutôt envie de manger un plat de pâtes que d’aller au restaurant. Parfait pour le budget vacances.

J’ai commencé par chercher sur Airbnb mais le choix était très restreint et surtout c’était hors de prix. Un seul appartement était bien placé, avec des rideaux aux fenêtres (ça parait futile comme ça mais la plupart des appartements n’en avait pas et moi, en vacances je n’ai pas envie de me réveiller en même temps que le soleil !), et disponible à mes dates. Mais la propriétaire a préféré le garder pour sa famille… Enervant.

Direction Booking.com pour trouver l’appartement qui va bien.

J’ai 2/3 critères :

  • dans le centre : bon, rien n’est vraiment éloigné du centre à Amsterdam, mais quand on ne connait pas, c’est plus sûr
  • dans une rue calme : l’année dernière, à Londres, nous avions un appartement en contrebas; entre les voitures et le métro, c’était l’enfer
  • avec des rideaux aux fenêtres : voir plus haut 🙂
  • avec au moins une chambre : nous avons pris l’habitude de dormir sur le canapé du salon, histoire de réduire les coûts.

Notre appartement était à Utrechtsedwarsstraat (on a mis plusieurs jours à le retenir celui-là :)), à environ 10 minutes de la gare centrale (et d’à-peu-près tout d’ailleurs) via le tram 4.

La rue de notre appartement à Amsterdam, Utrechtsedwarstraat !

Nous sommes au premier étage de la maison du milieu, à droite de l’arbre aux fleurs roses.

 

Pour être objective, cet appartement était fonctionnel mais n’avait pas beaucoup de charme.

Les pièces principales – chambre, salon avec cuisine ouverte – étaient correctes mais la salle de douche était tellement riquiqui que le lavabo (riquiqui lui aussi) était… dans la chambre. Avec en plus les toilettes dedans.

Mais bon pour une famille, ça passe. Le plus important, c’est que c’était propre même si un coup de peinture sur les murs ne serait pas du luxe.

Coût de l’appartement : 790 euros pour 5 jours.

Bon à savoir

Je devais payer 80 % du montant en cash à l’arrivée. Comme cela ne m’enchantait pas, j’ai demandé au proprio si je pouvais payer le solde via Booking. Il a lui-même fait la mise en relation avec Booking et j’ai payé avant de partir.

Bon à savoir 2

J’ai fait la transaction un soir, tard, avec l’antenne Booking d’Amsterdam (il y a une énorme enseigne Booking à Rembrandtplein) mais le paiement a été bloqué. Comme il y avait de quoi payer sur ma carte, je n’ai pas compris. J’ai donc appelé la banque le lendemain – jour du départ -. En fait la banque avait bloqué pensant que c’était une fraude. Il a fallu 2-3h pour que Booking puisse prélever mais j’avais prévenu donc tout c’est bien passé. Après le petit coup de stress, c’est plutôt rassurant au final.

Bon à savoir 3

Il faut souvent donner une caution en liquide. Là c’était 200 €, que nous avons bien sûr récupérés à la fin.

 

Se déplacer dans Amsterdam

Le vélo

C’est le transport roi ! Il y a plus de 500 000 vélos pour 800 000 Amstellodamois !! Et ils ne s’embarrassent pas des piétons, encore moins des touristes. Il faut faire très attention car ils déboulent sans vraiment ralentir, sans pitié. Plusieurs nous ont rappelés à l’ordre, pas forcément gentiment.

Cela dit, il faut faire au moins une balade à vélo car c’est ainsi que se vit Amsterdam. Nous en avons fait 2, une guidée à Zaanse Schans et une autre en famille.

Dans la version guidée, Théo a appris le freinage en rétropédalage, pas gagné au début : il se retrouvait au milieu de la route avant de le faire.

Quant à Noé, il était derrière Népoux. #TranquilleLaVie

 

Dans la version « balade en famille », nous avons pris un vélo cargo, version sabot hollandais, joli mais pas facile à gérer au début car c’est long, ça pèse son poids et c’est déstabilisant d’avoir tout le poids à l’avant.

Népoux s’en est sorti comme un chef et Théo a rétropédalé comme s’il avait toujours fait ça, au top !!

 

Les transports en commun

Tram, bus, métro

Amsterdam à vélo, c’est bien mais avec des enfants, il vaut mieux alterner les plaisirs (et pour nos mollets aussi).

La ville n’est pas très étendue et le réseau est assez bien fait donc on trouve toujours un tramway ou un bus pour aller d’un endroit à un autre (nous n’avons jamais pris le métro). La RATP locale s’appelle la GVB (Gemeentelijk Vervoerbedrijf – ça ne vous servira à rien de savoir ça et en plus c’est imprononçable…).

Elle exploite :

  • 32 lignes de bus de jour et 11 lignes de bus de nuit,
  • 15 lignes de tramways. Ils ont été mis en service en 1900 (pour comparaison, le premier tram de Paris date de 2013 !),
  • 4 lignes de métro,
  • 7 lignes de ferry (pas dans le centre).

Plusieurs types de cartes de transport existent : une heure, un jour, 48h, 72h, avec des entrées dans divers lieux touristiques… Tout dépend du nombre de jours sur place et de votre programme.

Nous avons opté pour des cartes sans visites de 48h pour les adultes et 24h pour les enfants (il n’y a pas de carte 48h pour les enfants, allez savoir pourquoi).

Bon à savoir

  • Si vous choisissez ce type de carte, le plus simple est de l’acheter directement dans le tramway.
  • Si vous voulez les acheter dans la gare en descendant de votre train, comme nous, vous ne trouverez que les cartes adultes. Il faudra vous rendre dans l’antenne GVB juste en face de la gare centrale pour celles des enfants (les adultes achetaient la carte enfant pour eux, bien moins chère, alors elle a été retirée des machines) mais  achetez-les directement dans le tram, c’est plus simple, je sais je l’ai déjà dit mais nous avons perdu bien 30 minutes à cause de ça.
  • Si vous voulez des pass avec visites, là pas le choix, il faut aller à l’antenne GVB ou à l’office de tourisme.
  • Les 48h commencent quand vous prenez votre premier transport, pas quand vous l’achetez.
  • Il faut absolument faire le check-in ET le check-out dans les tram, bus et métro, sinon vous ne pourrez pas remonter dans un autre transport. Pour le train, je cherche encore où checker ma carte.

 

Le train

Pour Zaanse Schans et Keukenhof, nous avons pris le train, donc hors réseau GVB.

Ce n’est pas compliqué. Comme vous devez de toute façon retourner à Amsterdam Centraal, il suffit de prendre des billets dans les machines à l’entrée.

Bon à savoir

Les enfants paient un tarif unique, 2,50 € pour un aller-retour. Ce billet « children rail runner » se trouve dans les options proposées dans le premier menu. Ne faites pas l’erreur de prendre 4 billets adultes parce que vous ne trouvez pas les billets enfants, il suffit de faire 2 commandes distinctes, une pour les adultes et une pour les enfants.

 

La restauration

Pas besoin de faire des kilomètres pour trouver un restaurant à Amsterdam : américains, tapas, indonésiens, bio… il y en a pour tous les goûts et tous les 3 mètres.

Pour manger des spécialités locales, c’est plus compliqué car il n’y en a pas vraiment – enfin si on excepte des plats à base de harengs…

Je réfléchis…

Bon ok on ne mangera pas local. J’aime pas le hareng.

 

J’aime bien chercher de bonnes adresses avant de partir. Les blogs m’aident bien pour cela. J’ai donc fait confiance aux restaurants que j’ai trouvés à plusieurs reprises comme De Drie Graefjes ou Mook Pancakes.

Le propriétaire de l’appartement que nous avons loué nous a conseillé Pata Negra, un restaurant de tapas, au bout de la rue. C’est le meilleur d’Amsterdam et nous n’avons pas été déçus.

 

Les courses alimentaires

Pas question de revenir déjeuner à la maison le midi, c’est une perte de temps. Il faut donc faire un minimum de courses pour le matin et le soir.

Direction « Albert Heijn« , le monop’ local.

Il y en à tous les coins de rues, nous y avons acheté tous les basiques : brioche, lait, fruits, pâtes pour les enfants, salades pour les grands… et notre pique-nique pour Keukenhof. J’ai même trouvé quelques produits bio 🙂

 

Pour finir, ce que nous n’avons pas fait, et pourquoi :

  • Anne Franck’s huis : mes enfants n’ont pas encore entendu parlé de cette partie de l’histoire et comme ce n’est pas très joyeux, je préfère qu’ils l’ignorent pour le moment. De plus, il faut absolument réserver ses entrées longtemps à l’avance – 3 mois parfois – sinon c’est 3h de queue… non merci.
  • Le Rijkmuseum : le musée consacré à l’art hollandais et à l’histoire de la Hollande. J’ai préféré aller au musée Van Gogh, juste à côté. Je regrette un peu mais Noé aurait eu du mal à faire un musée de plus. Ce musée étant à côté des célèbres lettres Iamsterdam, nous avons au moins les photos !
  • Nemo Science Center : ce musée de la science est encensé partout mais nous sommes allés récemment à la Cité des Enfants à Paris, qui est un peu sur le même principe. Nous y serions allés s’il avait plu.
  • Zoo Artis : j’ai adoré les zoos, mais j’ai vu beaucoup d’animaux malheureux d’être enfermés dans des cages donc je ne veux plus y aller.

 

Organiser un séjour à Amsterdam n’est pas très compliqué, il faut juste avoir quelques points de repère et hop c’est parti ! J’espère que ces conseils vous seront utiles, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à le dire dans les commentaires.

Pour le détail des journées, cliquez directement dans le programme.

 

A tout de suite 🙂

Amsterdam : conseils pratiques pour 5 jours en famille
5 (100%) 1 vote

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire