Voyages

Balades londoniennes en amoureux

14 février 2018
The Quince Tree à Londres

Chaque Noël Papa nous offre – à Népoux et moi – des billets pour le spectacle de notre choix. Et la plupart du temps, nous nous précipitons pour acheter des places pour le Cirque du Soleil.

Je n’avais pas vu de pub pour un prochain spectacle à Paris mais je me suis quand même précipitée sur le site. Grosse déception, pas de spectacle parisien en prévision. Il y avait d’autres villes comme Bordeaux, ou plus loin comme Londres…

Une promo Eurostar plus tard (34 euros par personne et par trajet), nous avons abandonné confié les Nains (ça faisait partie du cadeau) et hop direction Londres pour assister à OVO le nouveau spectacle du Cirque du Soleil au Royal Albert Hall…

C’est pas la classe de dire que tu vas à Londres pour voir le Cirque du Soleil plutôt que pour un « banal » weekend ??

J’ai bien sûr concocté un petit programme sur 2 jours, hors « incontournables » comme le London Eye ou les studios Harry Potter que nous avions déjà fait avec les Nains (il faudrait d’ailleurs que je vous raconte ça aussi).

Je vous raconte nos balades londoniennes ?

 

Balades londoniennes – jour 1
Covent Garden, Neal’s Yard, Shoreditch/Brick Lane, Sky Garden, Royal Albert Hall

10h, Gare du Nord, nous prenons l’Eurostar.

2h30 plus tard dans un train « vintage » (comprenez sans Wifi, grrrrrrr), nous voilà à Londres. Il est 11h30 (ben oui il y a une heure de décalage).

Pas de temps à perdre ! Nous renflouons nos Oyster Card (que nous avions pris soin de conserver lors de notre escapade) et prenons le métro pour Covent Garden.

Dans les incontournables proches de la station de métro, le marché couvert avec ses jolies boutiques, ses petits restaurants, son Shake Shack, et les typiques cabines téléphoniques rouges.

Le marché couvert de Covent Garden à Londres

Le marché couvert de Covent Garden à Londres

 

Après quelques clichés, nous nous dirigeons vers Neal’s Yard, une petite place à 5 minutes de là. Elle est un peu cachée donc peut passer complètement inaperçue si vous vous baladez sans but précis.

Une fois sur la place, c’est un festival de couleurs, même avec ce temps gris (note pour plus tard : y retourner au printemps).

La jolie place de Neal's Yard à Londres

La jolie place de Neal's Yard à Londres

 

Nous faisons un tour rapide des cartes des – petits – restaurants/coffeeshop healthy (bla bla bla) pour nous arrêter chez 26 Grains. C’est riquiqui (15 couverts bien serrés) et plein mais en attendant 5 minutes, 2 places se libèrent (face au mur). Pas grave.

Nous commençons à étudier la carte.

Et là, tu te rends compte que tu n’es pas « healthy fluent ».

Pas grave, on a google trad…

Bon force est de constater que Google Trad a ses limites. Il n’y a plus qu’une solution si tu veux commander quelque chose : regarder les assiettes des autres (et leur demander ce que c’est). Pour faire local, je décide de prendre un porridge (bien que je ne sois pas particulièrement fan) et une frittata, Népoux prend un curry et une sorte d’avocado toast avec 2 jus détox verts (healthy oblige).

Vous auriez vu ma tête quand les plats sont arrivés. J’avais donc oublié que la frittata est une sorte de tortilla (je ne sais pas à quoi je m’attendais, mais pas à ça) et le porridge… ben je n’aime toujours pas ça. #Déception. Népoux pensait avoir commandé la même chose qu’une de nos voisines. Ben non. Mais c’était bon quand même (la chance !).

Conclusion : la prochaine fois, nous montrerons les assiettes des autres plutôt que de nous croire fluent HA HA HA.

Je vous donne quand même l’adresse parce que je suis sûre que j’ai juste mal choisi :

26 Grains
1 Neal’s Yard
London WC2H 9DP

 

Nous reprenons le métro vers Shoreditch pour poser la valise et aller se balader dans le quartier street art.

J’avais découvert l’hôtel Ibis London City -Shoreditch en déplacement en septembre dernier. Je n’ai donc pas hésité car le prix est raisonnable (moins de 150 € pour 2 nuits), je voulais être dans ce quartier pour le street art et la déco est sympa.

Jugez par vous-même.

L’accueil

Notre chambre

C’est petit mais cosy et il y a tout ce qu’il faut. Le truc bien pensé, c’est un petit cube sur le bureau dans lequel vous pouvez recharger, notamment grâce à 2 ports USB. Bien pratique quand vous oubliez les adaptateurs (mon cas la dernière fois). Cette fois nous en avions un mais pour les téléphones, l’ordinateur, la batterie de l’appareil photo et la batterie portable… ben ce n’est pas suffisant et donc bienvenu :).

 

Aussitôt arrivés, aussitôt repartis pour une balade entre Shoreditch et Brick Lane à la découverte des fresques murales.

Shoreditch et Brick Lane sont les quartiers du street art à Londres

Shoreditch et Brick Lane sont les quartiers du street art à Londres

Shoreditch et Brick Lane sont les quartiers du street art à Londres

Nous n’avons pas tout vu (faute de temps) mais c’était déjà bien sympa (note pour plus tard 2 : y passer plus de temps la prochaine fois).

 

Une des choses à faire absolument quand on arrive dans un nouvelle ville, c’est prendre de la hauteur. Nous avions déjà fait le London Eye (la grande roue avec des grosses capsules pour une dizaine de personnes) et le Tower Bridge avec les Nains la dernière fois, nous sommes donc allés au 35e étage du Sky Garden.

Le Sky Garden à Londres

 

Egalement appelé Talkie-Walkie à cause de sa forme concave, ce gratte-ciel de 37 étages (155 mètres de haut) a la particularité d’avoir un jardin paysager sur trois niveaux (35, 36 et 37) avec vue imprenable à 360°sur Londres; c’est le plus haut jardin public de la capitale.

La vue est assez dingue.

Vue de Londres depuis le 35e étage de Sky Garden à Londres

Quant au coucher de soleil… même avec les nuages c’est beau.

Vue de Londres depuis le 35e étage de Sky Garden à Londres

Le plus cool, c’est que c’est gratuit. Il faut simplement réserver surtout si vous voulez y aller pour le coucher du soleil (l’heure est sur la home du site). Si vous ne l’avez pas fait, c’est accessible sans résa après 18h. Les tickets sont disponibles à partir du lundi pour une semaine. Si vous voulez admirer le coucher de soleil du weekend, il faut être sur le site à l’ouverture car c’est pris d’assaut.

 

Il est 17h, il est temps de faire une pause tea time.

 

Nous nous arrêtons à nouveau près de Covent Garden mais côté quartier des théâtres. Nous passons devant le Palace Theater où se joue Harry Potter et l’enfant maudit.

Le spectacle Harry Potter et l'enfant maudit à Londres

Une bonne idée pour le lendemain soir ? Ben non, ça ne joue pas le samedi. Mais de toute façon c’est plein pour les semaines à venir (en même temps, c’est en 2 parties, 14h et 19h donc sur un weekend c’est compliqué).

 

Nous avons continué notre chemin mais le salon de thé que nous avions trouvé en ligne ne servait plus d’afternoon tea. J’ai trouvé ça bizarre car il était à peine 17h30 mais bon… Nous nous sommes finalement installés dans un salon de thé français tenu par des… asiatiques. Pourquoi pas. Rien de bien cosy mais les scones étaient bons et c’était ça ou rien!

les scones, indispensables à Londres

 

19h, c’est bientôt l’heure de OVO, le spectacle du Cirque du Soleil.

OVO du Cirque du Soleil

 

Nous arrivons, au pas de course, devant le Royal Albert Hall.

Ce théâtre est mythique, magnifique et immense. Les plus grands s’y sont produits (même J.K Rowling y a fait des lectures de Harry Potter – je vous avais dit que j’étais fan ?).

Le Royal Albert Hall à Londres

Nos places étaient presque tout en haut car nous nous y sommes pris très tard et que celles qui sont plus bas sont hors de prix.

On a une belle vue d’ensemble.

Ovo du Cirque du Soleil à Londres

 

J’ai vu beaucoup de spectacles du Cirque du Soleil, et honnêtement celui-ci est un des plus beaux. Les numéros étaient tous très chouettes, avec une mention spéciale pour le trapèze, assez dingue, et le final pourtant proche d’un numéro existant mais que j’avais adoré, la musique, pas omni-présente par rapport à d’habitude, les clowns, vraiment drôles, les costumes… Bref tout.

Pour les numéros aériens, nous étions mieux en haut 🙂

Nous sommes repartis émerveillés, enchantés…

Quel kiff.

 

Bon c’est pas tout ça, mais il faudrait songer à dîner.

Il y a beaucoup de restaurants à Shoreditch. Nous sommes allés au Som Saa, un thaï à 2 minutes de l’hôtel. C’était top. Tous les plats, veggie ou non, étaient bons, l’ambiance était cosy, les tables pas les unes sur les autres.

Som Saa restaurant thaï à Londres

Une très bonne adresse à tester si vous aimez la cuisine thaï.

Som Saa
43A Commercial St
London E1 6BD

 

Balades londoniennes – jour 2
Portobello market, Notting Hill, Design Museum

Réveil sous la pluie. Bouhhhh.

Bon, nous sommes à Londres, en février, la probabilité était forte. Pas grave, prenons le parapluie.

Ce matin nous allons découvrir Portobello Market et Notting Hill.

Première étape : petit-déjeuner au Quince Tree Café, un restaurant sous une serre au milieu d’une jardinerie, Clifton Nurseries. On y accède par une allée entre 2 maisons, au milieu des fleurs.

tHe Clifton Nurseries à Londres

J’aime beaucoup les citrons 🙂

The Quince Tree au coeur de Clifton Nurseries à Londres

Nous avons eu la chance d’avoir une table sans réservation car nous sommes arrivés tôt. Après nous, les gens mangeaient dehors (pas sous la pluie mais franchement pas confort).

The Quince Tree au coeur de Clifton Nurseries à Londres

The Quince Tree au coeur de Clifton Nurseries à Londres

Pas de porridge cette fois, je reprends les basiques : avocado toast et thé vert pour moi, eggy bread, muffin et chocolat tiède (ils ont du mal avec le chaud :)) pour Népoux.

L’avocado toast était pas mal mais moins bon que celui de Fragments ou même Marlette à Paris, le truc de Népoux était franchement sec. Mais le muffin était divin.

Comme j’y retournerais aussi volontiers au printemps (note pour plus tard 3 : faire une réservation), nous savons déjà que nous prendrons uniquement des gâteaux qui avaient tous l’air aussi bons que le muffin 🙂

The Quince Tree Café
5A Clifton Villas
London W9 2PH

Nous avons ensuite rejoint Portobello Market en bus, sous la pluie.

Népoux conduit le bus (il a pris la relève des Nains).

En bus pour Portobello Market

 

Les maisons colorées ont commencé à pointer le bout de leur nez.

Les séances « blogueuse mode » ont commencé.

HA HA HA

J’étais loin d’être la seule. Les propriétaires de ces maisons doivent en avoir assez de tous les touristes qui se prennent en photo sous leurs fenêtres !

Non je n’avais pas mis un pantalon rose exprès.

 

La balade dans Notting Hill peut commencer. Situé sur Portobello Road, une grande avenue de plus de trois kilomètres de long, le marché aux puces de Portobello Market est, pour moi, moins sympa que Camden Market. Il y avait toutes les cuisines du monde et beaucoup de tentations shopping. Là j’ai juste trouvé une jolie photo de porte – rose.

Mais Camden n’a pas les belles maisons de Notting Hill.

Portobello Market à Londres

Ça ne vous rappelle pas un film ?

Portobello Market à Londres

Si vous voulez customiser des Superga !

 

Les fameuses maisons colorées sont proches du métro Notting Hill Gate. Il faut prendre une des petites rues perpendiculaires vers Farmer Street, Hillgate ou Jemerson et se balader.

OK ce serait mieux sous le soleil.

Les maisons colorées de Notting Hill à Londres

C’est pas stylé d’avoir une voiture assortie à sa porte ?

 

Cette petite balade de 4 heures ne nous a pas ouvert l’appétit mais ce n’est pas une raison pour ne pas manger. Dans le même quartier se trouve Churchill Arms, le restaurant le plus instagrammable de Londres… enfin l’été.

Le Churchill Arms près de Notting Hill Gate à Londres

A l’intérieur c’est un resto thaï, comme il y en a beaucoup à Londres. C’était tellement parfait chez Som Saa que nous n’avions pas envie de moins bien.

Bon ben qu’est-ce qu’on mage ?

Je serais volontiers allée dans un coffee shop végétarien/healthy (re-bla bla bla) mais Népoux avait envie d’un Fish and Chips. Qu’à cela ne tienne ! Nous prenons le métro pour Soho car plusieurs blogs parlaient de Golden Union.

On est loin du cosy, c’est ce que j’appelle une cantine mais visiblement une cantine prisée.

Il y avait un grand choix de poissons, cuits à la minute presque sous nos yeux (on devait sentir bon en sortant !!!), des parts très généreuses (le poisson est entier) avec des frites (pas extraordinaires, faut pas trop en demander non plus). Pour les végétariens, un seul plat est proposé, une tourte aux légumes avec des frites.

Mention spéciale aux serveurs, très gentils.

C’était effectivement une bonne adresse, dixit Népoux.

Golden Union
38 Poland St,
Soho, London W1F 7LY

 

La pluie fine londonienne n’est pas la plus désagréable mais nous avons quand même abandonné l’idée d’une balade au bord de la Tamise. Trop d’eau tue l’eau !

 

On garde l’idée de balade mais au sec, au Design Museum.

Le Design Museum de Londres est aussi chouette que ses expositions permanentes sont gratuites. Au moment où nous y étions, l’expo temporaire était sur Ferrari, sans intérêt pour nous.

Designer Maker User ou User Maker Designer, peu importe dans quel sens on le lit. Le musée retrace l’histoire du design, pas uniquement en Angleterre.

Nous avons passé un long moment devant cette oeuvre qui regroupent toutes sortes d’objets qui nous ont tous marqués : le sac bleu Ikea, le jouet téléphone qui roule, l’aspirateur Dyson, le logo du métro, la bouillotte, l’overboard, le jean Levis…

Le Design Museum à Londres

Puis nous avons fait le tour des salles. De l’évolution de l’ordinateur, du téléphone, de la télé à celles des logos comme Apple, Sony ou Braun (ils ne se sont pas foulés eux :)) en passant par les transports ou l’imprimante 3D… c’est très ludique et même si cela parle davantage à ma génération, il y avait beaucoup d’enfants.

 

Après cette balade culturelle, il est à nouveau temps de prendre un afternoon tea. Nous sommes à Londres quand même. J’avais repéré un endroit que semblait idéal : cosy, de bons thés et de bons gâteaux : Le Bluebird à Chelsea.

Nous avons pris le bus. Notre station, Chelsea, world’s end 🙂

Chelsea ou la fin du monde à Londres

 

Nous sommes arrivés au Bluebird, un peu plus loin, à 17h15.

Perfect timing isn’t it ?

Et bien non ! À Londres, l’afternoon tea se prend de 15h à 16h30 ?!?

Non mais allo. Est-ce que la Reine est au courant ?

 

Nous sommes repartis dépités mais toujours décidés à prendre notre cup of tea. Google nous a indiqué un Pain Quotidien à 5 minutes. Pas très exotique je vous l’accorde. La nuit étant tombée nous n’avons pas fait les fines bouches mais les gâteaux n’étaient pas fous.

Le Pain Quotidien à Chelsea à Londres

Nous sommes ensuite rentrés, bien fatigués.

La pluie continuant à tomber inlassablement, nous avons diné à l’hôtel.

 

balade londonienne – jour 3

The Breakfast Club

Pour les grosses faims et les amoureux des pancakes, The Breakfast Club est une institution. Il y en a plusieurs à Londres dont 1 à 10 minutes à pied de l’hôtel.

Se perdre dans Shoreditch à Londres

On ne peut pas prendre de réservation donc il vaut mieux arriver tôt. A 9h30, pas de souci. A 10h30 quand nous sommes partis, une vingtaine de personnes attendaient.

J’ai choisi des pancakes (logique), mais la version soft, avec des fruits, de la crème et du sirop d’érable. Je ne savais pas que la version soft comprenait 4 pancakes et un kilo de crème…

4 pancakes, non mais sérieux ?

Qui peut en manger autant en dehors des US ?

The breakfast Club à Londres

Pas moi.

Népoux a fait dans le soft aussi avec un mix de saucisse, bacon, oeuf et guacamole (qui arrache) !! Il a tout fini, et a mangé une petite partie de mes pancakes.

 

Une dernière jolie photo en rentrant à l’hôtel.

Un joli mur bleu près de l'hôtel à Londres

 

Le temps de prendre la valise à l’hôtel, de héler un cab noir londonien et nous voilà de retour à Saint Pancras pour prendre l’Eurostar du retour.

C’était court mais intense.

Népoux a regroupé restaurants et quartiers de nos balades londoniennes sur la carte ci-dessous.

Et vous, vous aimez quoi à Londres ?

 

Conseils pratiques

Londres est une ville chère donc les promos Eurostar sont les bienvenues. Il y en a souvent en janvier pour des voyages jusqu’en mars. Ce n’est certes pas la meilleure saison mais c’est bien quand même.

Pour le logement, nous avons choisi l’hôtel car nous passons notre temps à manger dehors, pas besoin d’une cuisine. Quand nous partons en famille, Airbnb, Booking ou les aparthotels sont plus intéressants.

Pour se déplacer, le métro et le bus sont les meilleures options car le maillage des transports londoniens est plutôt bon. Attention néanmoins à bien étudier les différents forfaits. 1 trajet coûte plus de 2 £ mais pour 10 £/jour on peut prendre les transports en illimité. Nous avons choisi cette option et rechargé nos Oyster Card (5 £ la première fois que vous en prenez une).  Vous pouvez récupérer ce qu’il reste sur la Oyster Card à la fin de votre séjour.

Nous avons pris un seul cab car nous étions un peu en retard pour notre train retour mais il aurait été plus économique de prendre un VTC. Nous n’en avons pas eu besoin mais ce serait à étudier une prochaine fois.

Balades londoniennes en amoureux
Notez cet article

Vous aimerez peut-être

3 commentaires

  • Répondre Dinde De Toi 15 février 2018 at 10 h 50 min

    Coucou, j’adore le fait que ton article ai plein de jolies photos !! Cela me donne envie de retourner à Londres, même si à la base je ne suis pas fan des grandes villes. Bises 🙂

    • Répondre Stéphanie 16 février 2018 at 10 h 29 min

      merci beaucoup. Londres a vraiment une atmosphère particulière, j’adore y retourner 🙂
      Belle journée.

  • Répondre Isa-monblogdemaman 10 mars 2018 at 12 h 26 min

    Tu m’as donnée envie de prendre mes enfants sous le bras et de les emmener à Londres. Tes adresses ont l’air super. J’avais hésité au moment de la dernière promo à 34€ mais j’ai eu peur. Je ne connais pas la ville, je ne suis pas fluent, je ne savais pas où chercher un logement. Bref, j’ai flippé !

  • Laisser un commentaire

    error: Contenu protégé