Famille Voyages

Le Nordeste en famille : 3 jours dans le Parc National des Lençóis

7 octobre 2018
Petit Nain à Lagoa Bonita dans le Parc National des Lençois au Brésil

Rio c’était bien mais on avait hâte découvrir le Nordeste ! Direction donc l’aéroport après 3 jours de balades dans la ville merveilleuse (à retrouver ici) pour nous envoler vers São Luís, la ville la plus proche des Lençóis.

 

Jour 1 : São Luís – Barreirinhas

Nous n’avons passé qu’une nuit à São Luís, le temps de piquer une tête dans la piscine et de dormir. Notre chauffeur nous attendait le lendemain à 9h pour nous conduire à Barreirinhas, la porte d’entrées des Lençóis, pour 3 jours au paradis des dunes de sable.

Après 3 heures de route, nous arrivons au Porto Preguiças Resort, un havre de paix posé face à la rivière Preguiças à Barreirinhas et surtout pas très loin du Parc.

Arriver dans un petit village composé uniquement de bungalows, d’un restaurant, d’un bar et de deux piscines, comment dire, c’est un gros kiff autant pour les Nains que pour nous.

 

Les valises ne sont pas encore posées dans le bungalow que les Nains sont déjà repartis vers les piscines.

Piscine avec du sable au fond, piscine « normale » ou piscine spa ?
Les trois, faut pas faire de jalouse 🙂

 

Du coup j’ai le champs libre pour vous montrer notre joli bungalow : 2 chambres, 2 salles de bain, une terrasse, un hamac. On ne pouvait pas rêver mieux après la chambre familiale – comprenez sans espace distinct pour les parents et les enfants – à Rio.

 

Nous les rejoignons ensuite autour de la piscine pour une séance de plouf et de lecture sur transat, ce que j’attendais avec beaucoup d’impatience. Découvrir c’est bien mais les vacances sont aussi faites pour se reposer. On en profite aussi pour étudier la carte de la région.

 

Le soir, les Nains profitent des jeux à disposition, Népoux de sa caïpirinha locale et moi du hamac… Pas besoin de chercher ce que nous ferons le lendemain, tout a été organisé par Joël de Bresil Découverte. C’est un gain de temps non négligeable et une tranquillité d’esprit qui permet de profiter vraiment de ses vacances.

Donc demain, c’est Parc National des Lençóis. Tout ce que nous avons à faire c’est d’être à la réception à 9h.

On devrait pouvoir s’en sortir.

 

Jour 2 : Le Parc National des Lençóis

On commence par un bon petit-déjeuner. Après le buffet pas très original de Rio, nous découvrons un buffet plus complet avec des spécialités brésiliennes comme le carrot cake sans épice, de meilleurs fruits, beaucoup de choix et des coqs 🙂

 

9h, à la réception. Ezequias, notre guide francophone, arrive ainsi que notre 4×4 avec chauffeur. Tous les 2 sont avec nous pour la journée à la découverte du Parc.

Situé dans la région du Maranhão, le Parc National des Lençóis Maranhenses est « un océan de sable entrecoupé par un oasis verdoyant et des centaines de lagunes turquoise » le tout sur une superficie de 1550 km2, l’équivalent de la ville de São Paulo. Cette description de Joël dans le programme, et les photos que j’ai pu voir en ligne, donne vraiment envie d’aller découvrir ce paysage incroyable souvent surnommé le « Désert Brésilien », bien qu’il y pleuve 300 fois plus qu’au Sahara !

Nous grimpons – littéralement – dans le 4×4 et prenons la direction du Parc. Pour cela, il faut passer la rivière Preguiças qui sépare les Lençóis en 2 parties, le Grand vers lequel nous nous dirigeons, et le Petit que nous verrons demain.

On descend, le chauffeur dégonfle les pneus – pour rouler plus facilement sur les pistes ensuite – puis tout le monde embarque sur une petite barge qui fait des allers-retours de quelques mètres toute le journée.

Les 12 km de piste jusqu’aux dunes ne sont pas de tout repos car ça bouge dans tous les sens. Les chauffeurs ont du mérite car c’est sportif et évidemment il n’y a pas un seul panneau pour te guider, eux seuls savent exactement où il faut passer.

 

Environ 2 heures plus tard, on est devant les fameuses et magnifiques dunes. Nous commençons l’ascension et le spectacle de l’océan de sable se dévoile.

 

Ezequias est non seulement un très bon guide mais il se révèle aussi être un super photographe ! Nous avons donc des photos en famille – super rare – mais en plus il met en scène les Nains.

Les dunes dans les Grand Lencois au Brésil

 

Après ce shooting improvisé, nous reprenons notre marche vers les lagunes turquoise. Une première apparait, mais ce n’est pas la mieux (pourtant elle fait déjà son petit effet) alors on continue jusqu’à Lagoa Azul (la lagune bleue), « petite » piscine entourée de pentes de sable, parfaits toboggans naturels pour Nains en délire.

Lagoa Azul dans les Grand Lencois au Brésil

 

Toutes ces merveilles nous ont donné faim. Nous repartons sur les pistes pour un restaurant au milieu du Parc. Au milieu de nulle part serait plus exact. T’as pas intérêt à oublier quelque chose quand tu vas faire les courses 🙂

Une famille et un groupe de 4 jeunes femmes sont déjà à table à notre arrivée.

Que des Français ?!? Nous sommes au milieu du Parc National des Lençóis, le prochain restaurant est à bien 2 heures de là et il n’y a que des Français ?!?

C’est bizarre mais finalement plutôt sympa. Nous avons merveilleusement bien mangé : poisson (pour Népoux et les Nains), riz, beans et crudités avec une jarre de limonade/citronnade – notre repas de base pour les 10 jours à venir -. Tout ça particulièrement frais et bon. Un régal.

 

La chaleur et les hamacs disposés à proximité sont un appel à la sieste ou plutôt au temps calme, les Nains ont l’autorisation de jouer sur les téléphones et nous discutons avec nos voisines, étudiantes en médecine qui terminent un stage en Guyane, confortablement installés.

 

Nous serions bien restés toute l’après-midi mais il faut reprendre la piste si nous voulons assister au coucher du soleil près de Lagoa Bonita (la belle lagune). Notre prochaine découverte est un des points les plus élevés du parc, à 90 mètres au dessus du niveau de la mer. Ce n’est déjà pas facile de grimper une pente abrupte, je vous laisse imaginer quand c’est du sable. Les guides ont l’habitude et aident ceux qui ont du mal, comme moi. Merci Ezequias 😉

Ces efforts sont vite oubliés au sommet.

 

Derrière nous un oasis verdoyant
Devant nous les dunes de sable et les lagunes à perte de vue
C’est tout simplement époustouflant

 

Ezequias nous emmène vers une lagune peu fréquentée et reprend l’appareil.

Lagoa Bonita dans le Parc National des Lençois au Brésil

 

Népoux et les Nains s’éclatent à courir dans le sable et plonger dans la lagune.

 

Après une bonne centaine de descentes et de roulades, nous prenons le chemin du site du coucher du soleil. La lumière est douce, le paysage est magnifique.

 

Tout le monde se dirige vers le spot « coucher du soleil ». C’est un peu flippant de voir autant de monde alors que nous sommes quasiment seuls depuis ce matin, limite transhumance ! Nous nous plaçons devant les autres pour n’avoir que le soleil face à nous – non mais.

Même les Nains sont calmes… 10 minutes.

 

Notre gentil chauffeur nous propose de faire le chemin du retour à l’intérieur du 4×4 cette fois, c’est plus confortable et on évite ainsi l’attaque des moustiques. C’est aussi ça l’avantage d’être juste 4. Le retour dure plus d’une heure, la nuit est maintenant bien noire – ils pourraient mettre des lampadaires quand même !

A notre arrivée, nous filons dîner rapidement, une douche et au lit.

 

A savoir

Beaucoup de touristes vont visiter le Parc des Lençóis, dont pas mal de Français. Je vous conseille vraiment de ne pas partir en excursion en groupe, ça gâcherait une partie de la magie. L’agence et notre guide ont parfaitement géré les timings pour qu’on soit le plus tranquille possible.

Il y a avait plus de monde pour le coucher du soleil mais en nous mettant devant, cela ne nous a pas gênés. Certains font aussi des randonnées de 5-6 heures dans les dunes… chacun ses envies (et ses capacités).

Petit Nain à Lagoa Bonita dans le Parc National des Lençois au Brésil

 

Jour 3 : Le Petit Lençóis

On commence encore par un bon petit-déjeuner, avec cette fois une galette de tapioca sucrée. Trop bon.

 

Ezequias nous retrouve ce main pour nous guider dans le Pequenos Lençóis (Le Petit Lençóis). Pas de piste aujourd’hui – on ne s’en plaindra pas – mais 15 minutes de route jusqu’au village de Barreirinhas. Nous embarquons sur notre « voadeira » (canot hors-bord) privé pour une belle balade sur le fleuve.

 

Notre captain nous expliquera les particularités de la mangrove, des poissons, des crabes et des oiseaux locaux en portugais. Ezequias s’efforcera de traduire mais j’avoue que parfois je ne comprenais pas plus la traduction que l’explication 🙂 Pas grave, je me suis laissée bercer par la musicalité de la langue portugaise.

Premier arrêt à Vassouras dans la zone de protection environnementale du Petit Lençóis. C’est un tout petit village qui est posé là, entre les dunes, avec son bar, sa petite boutique d’artisanat et ses singes capucins habitués à faire le show aux touriste.

 

Il y a beaucoup plus de monde par ici, je ne suis pas super fan car après la journée d’hier je n’ai pas envie de tourisme de masse. Ezequias attend qu’ils partent tous avant de nous amener sur la dune et surtout faire un plouf tranquille dans la lagune. Ça on ne s’en lasse pas.

 

Nous reprenons le voadeira pour Caburé, une bande de sable incroyable de 200 mètres de large entre fleuve et mer. C’est là que sont posées plusieurs paillotes sur le sable – très – chaud. Notre restaurant est sous la grande, de plus petite abritent les indispensables hamacs.

Nous prenons place autour d’une longue table et commandons notre poisson local agrémenté de riz, de beans, de crudités et d’une jarre de limonade. Quand je vous disais que ce serait notre repas de base… Nous y ajoutons cette fois, sur les conseils avisés de notre guide, les patatas fritas. Bonne pioche ! Les frites brésiliennes sont excellentes et nous en prendrons à peu près partout à partir de maintenant.

Comme je vous l’indiquais dans les conseils pratiques, les portions sont vraiment généreuses donc même si le plat est indiqué pour 2 personnes, c’était largement suffisant pour 2 adultes et 2 enfants (et même si j’avais mangé du poisson c’était largement assez).

 

Pour digérer rien de tel qu’une bonne baignade, dans l’océan cette fois, bien plus agité que le fleuve, pour le plus grand plaisir des Nains. Vous noterez qu’à part quelques quads, il n’y a pas foule 🙂

 

Dernière étape de notre balade sur le fleuve, le village de pécheurs de Mandacaru. Du haut du phare, nous pouvons admirer toute la région et voir d’un seul coup d’oeil la diversité du Petit Lençóis :  le village, la végétation, le fleuve, le sable et au dernier plan l’océan !

Petit Nain n’était pas très rassuré car le vent soufflait fort en haut et le bord était assez bas. Le gardien nous avait d’ailleurs prévenu de bien faire attention à lui (il avait bien vu que ce n’était pas le plus calme des Nains :)).

 

Encore une journée bien remplie !

 

Jour 4 : Porto Preguiças Resort

Aujourd’hui pas besoin de mettre un réveil, c’est la journée détente à l’hôtel. Les Nains sont prévenus, interdiction de faire du bruit avant 9h.

Ils se sont donc réveillés à 7h30.

#FaitesDesGosses

Sur le chemin du petit-déjeuner, je rencontre des oies. Je m’approche pour les filmer.

Visiblement cela ne leur a pas vraiment plu car elles ont commencé à cacarder (oui l’oie cacarde) plus fort et à se diriger vers moi avec l’air de vouloir en découdre…

Je n’ai pas cherché à comprendre si elles voulaient en fait cacarder avec moi… J’ai pris le chemin inverse et me suis réfugiée dans le restaurant. Une bonne galette de tapioca m’aidera à me remettre de mes émotions 🙂

 

Quel programme pour cette belle journée ? RIEN, enfin si, transat, livre, piscine…

Et il faut aussi laver nos affaires. Il n’y a pas de machines à laver dans l’hôtel ou à proximité mais il y a un service de blanchisserie, hors de prix. A 3 euros la pièce, le montant minimum de notre sac était de 70 euros ! Même pas en rêve. J’ai dégainé mon plus beau tube de Génie Sans Frotter pour l’activité la plus fun de la journée : je lave dans le lavabo, je rince dans la douche, j’essore le plus possible, je mets sur un cintre et hop sur le hamac qui a fait une parfaite corde à linges.

Avec Népoux, nous avons été très efficaces. Romanos mais efficaces 🙂

 

Le reste de la journée s’est passée tranquillement : les Nains dans l’une ou l’autre des piscines et nous sur les transats avec nos livres ou au bar pour commander déjeuner et limonade.

DIVIN

 

En bref,

Les vacances ont vraiment commencé à notre arrivée dans le Nordeste et la découverte du Parc National des Lençóis : paysages incroyables, transports multiples, journée de détente au bord des piscines dans un très bel environnement. Et tout ça organisé par l’agence, juste pour nous. On a hâte de voir la suite.

 

Retrouvez les autres articles de notre voyage en famille au Brésil

Voyage en famille au Brésil : itinéraire et conseils pratiques

Que faire à Rio avec des enfants

Mes bonnes adresses à Rio

Le Nordeste en famille : 3 jours dans le Parc National des Lençóis
5 (100%) 1 vote

Vous aimerez peut-être

3 commentaires

  • Répondre amandedouce 12 octobre 2018 at 21 h 59 min

    Ça avait l’air d’être super chouette ! Ces dunes, ces lagunes, magnifique ! Je rêve de cette partie du Brésil depuis un bon moment. Cet article m’a encore plus donné l’envie d’aller au bout de mes rêves haha. 🙂

    • Répondre Stéphanie 14 octobre 2018 at 14 h 44 min

      Ravie que cela t’ait plu. J’espère que tu pourras y aller bientôt 🙂

  • Répondre Sylvia 15 octobre 2018 at 13 h 36 min

    J’ai besoin de vacances et franchement, tes photos ne me donnent qu’une envie, c’est de faire mes valises et de m’évader ! J’ai tellement hâte d’être en décembre pour faire un tour à l’Île Maurice

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Contenu protégé