Famille Voyages

Le Nordeste en famille : une perle nommée Jericoacoara

20 novembre 2018
Jericoacoara au Brésil

Après Rio, le Parc National des Lençóis et Camocim, nous reprenons la route pour la dernière étape de notre voyage en direction de Jericoacoara.

Après un bon petit-déjeuner, nous quittons notre boutique-hôtel préféré. Nous commençons par rejoindre la barge qui va nous permettre de rejoindre les dunes, plus sympa que la route. C’est là que tous les pêcheurs posent leur bateau une fois la pêche terminée. C’est trop beau.

Notre chauffeur nous a proposé 2 itinéraires : un rapide de 1h30 et un plus long pour voir plus de dunes.

C’est pas que je suis blasée des dunes mais bon, un transfert rapide ça me va bien.

 

Située dans l’État de Ceará, Jericoacoara est un ancien village de pêcheurs qui s’est ouvert au tourisme après 1994, suite au classement de sa plage parmi les plus belles du monde par le Washington Post ! Aujourd’hui c’est une jolie petite ville balnéaire qui attire les touristes du monde entier, et en particulier les amoureux du kitesurf qui peuvent pratiquer grâce aux alizés qui soufflent en permanence. Pour la préserver, seuls les véhicules autorisés peuvent circuler, surtout les 4×4 de touristes et il faut payer une taxe à l’entrée. Ça fait un peu club fermé du coup, bof, mais on oublie dès qu’on est passé.

 

Jour 1 : découverte de Jeri

Notre chauffeur nous dépose à l’entrée de l’hôtel. Notre chambre n’étant pas prête puisque nous sommes arrivés en avance, nous partons explorer la « ville ». Il n’y a pas grand monde dans les ruelles, les gens sont à la plage ou sur l’eau, nous nous baladons donc tranquillement, les pieds dans le sable. Même si toutes les boutiques ne sont pas ouvertes, j’apprécie de regarder les vitrines, d’entrer dans certaines, et de découvrir des vaches avec des appareils dentaires ! Petit Nain aurait préféré rester à la piscine et il nous le fait savoir 🙂

 

Trop cool, iI y a du street art 🙂

 

Pour le déjeuner, pas besoin d’aller bien loin : il y a un tout petit restaurant végétarien à côté de l’hôtel. Quel bonheur de manger autre chose que du riz, des beans et des carottes rapées. C’est tellement bon que même Népoux et les Nains ont adoré.

 

Ça y est, notre chambre est prête, nous pouvons nous installer. Ce n’est ni grand ni beau à l’intérieur mais c’est à peu près fonctionnel donc on s’en contentera. C’est la haute saison à Jeri donc Joël de Brésil Découverte a du faire des compromis.

L’hôtel qu’il a choisi est joli et très bien placé, il a une piscine sympa, un accès direct à la plage, un restaurant les pieds dans le sable…

 

Pour le goûter, nous avons découvert Jeri Mescla, un super glacier sur la place principale. On choisit son ou ses parfums et son ou ses toppings (kit kat, toblerone, oreo, fruits…), ils mélangent le tout et hop au moins 8 000 calories à la cuillère mais c’est un kif total 🙂

 

Le soleil commence à descendre, il est temps d’assister au spectacle : le coucher du soleil de Jericoacoara.

Tout le monde se retrouve en haut de la dune de sable pour profiter du spectacle. Nous n’avons donc pas failli à la règle et nous avons suivi la transhumance 🙂 En haut, le vent souffle tellement qu’on mange du sable (c’est pas hyper cool) et il est presque impossible de rester assis. Après quelques tentatives de protection infructueuses, nous nous sommes donc levés ! Et le spectacle a commencé.

Le coucher du soleil à Jericoacoara au Brésil

 

Après le grand jeu c’est de dévaler la pente ! Nous l’avons fait une première fois et une fois en bas, je me suis aperçue que j’avais oublié mes tongs en haut… Heureusement Grand Nain est allé les chercher !

 

Une fois en bas, le spectacle continue.

#PinkPower

 

Pour la caïpi quotidienne de Népoux, direction « l’allée de la soif » ! Une fois le soleil couché, de nombreux vendeurs ambulants s’alignent en 2 rangées, prêts à préparer toutes les boissons avec ou sans alcool. On choisit au hasard, un jeune homme souriant (en vrai il l’était, j’vous jure).

 

Pour le diner, j’avais repéré plusieurs restaurants possibles. Après avoir fait un petit tour, nous avons choisi d’aller au Pimenta Verde. Ce n’était pas le meilleur de nos choix, non pas pour les plats qui étaient très bons mais pour l’attente, INTERMINABLE. En fait ils nous ont tout simplement oubliés. Comme le service est toujours long au Brésil, j’ai attendu un bon moment avant de m’inquiéter et d’exprimer mon mécontentement au serveur. La propriétaire, qui était à côté, a tout entendu et comme elle parle français, elle est venue présenter ses excuses pour notre attente. Ce qui était déjà appréciable. Et elle nous a même offert le repas. Je m’attendais à un geste, genre un dessert, mais pas à tout. C’était bienvenu et comme c’était plutôt bon, je le recommande quand même !

 

Jour 2 : Buggy

Nous n’avions rien de prévu à Jeri, l’idée était de profiter de nos 2 dernières journées pour « chiller ». Mais bon… ça c’était avant d’arriver et de voir qu’il y avait des possibilités d’excursions sympa. Ce serait quand même dommage de ne pas aller voir ce qui se passe autour de notre village. J’ai donc réservé une excursion en Buggy à la réception de notre hôtel.

Nous voilà donc repartis pour une journée de tape-cul 🙂 de dunes et de lagunes.

On commence par un petit-déjeuner les pieds dans le sable (comme partout à Jeri).

 

Premier arrêt à la Pedra Furada (pierre trouée).

Il faut mériter le symbole de Jeri.

Le chauffeur nous abandonne sur un « parking » où se trouvent déjà de nombreux (mais alors nombreux) Buggys. De là, il faut compter environ 30 minutes de marche un peu sportive en bord de mer car il faut escalader des gros cailloux sous un soleil déjà de plomb. C’est une des rares fois où nous avons ressenti la chaleur. Heureusement que c’était beau !

 

Une fois arrivés, il faut s’armer de patience si on veut faire LA photo. Celle que tous les touristes font hein, on s’emballe pas. Je ne vais pas parler de tourisme de masse mais c’est bien la première fois depuis que nous sommes dans le Nordeste qu’on voit autant de monde… qui font la queue… pour une photo #LeRidiculeNeTuePas

Bon ben j’ai fait la queue comme les autres débiles pendant… trop longtemps.
Du coup, on a pris notre temps et une demie-tonne de photos 🙂

 

Même chemin en sens inverse pour retrouver notre buggy. Nous avons fait du sport, ce n’est pas si mal 🙂

 

2ème arrêt devant l’Arvoré dé Preguiça (l’arbre couché)

C’est complètement dingue que le vent ait pu faire ça ! Mais pas au point de refaire la queue pour une photo, faut pas déconner. Népoux et les Nains, qui n’en avait que très eu à faire, sont restés dans le Buggy le temps que je prenne une photo entre 2 groupes de personnes. Temps d’attente : 5 minutes. Trop forte.

 

Nous traversons ensuite plusieurs  petits villages, pas mal de kitesurfeurs et une très jolie lagune.

 

3ème arrêt au restaurant Komaki

Pour le déjeuner, nous sommes allés chez Komaki, le meilleure restaurant des environs parait-il. Le lieu est assez magique, en hauteur, avec vue sur la mer évidemment.

 

La carte est plus élaborée que dans les restaurants précédents : Népoux et les Nains ont pris de la pieuvre, un bon poisson et les désormais incontournables patatas fritas. Pour moi, les non moins incontournables riz, beans et tapioca. Nous étions la deuxième table, d’autres familles, dont des Français évidemment, sont arrivées après nous.

C’était vraiment très bon.

 

4ème arrêt à Lagoa Azul

Nous reprenons notre tape-cul Buggy pour longer la plage, traverser un village… Les paysages sont toujours aussi beaux. Petite pause pour nous baigner dans une jolie lagune avec des hamacs et des bancs dans l’eau. Il n’en faut pas plus pour amuser les Nains pendant que les parents barbotent 🙂

 

Dernier arrêt à l’Alchymist Beach Club

On peut y pratiquer diverses activités comme le kayak, le stand up paddle ou profiter des hamacs dans l’eau (aucune originalité :)). J’avoue, je n’ai pas trouvé ça très intéressant, trop club privé pour touristes… Avec les chauffeurs qui attendent près du bar. Mais bon nous ne sommes pas restés très longtemps.

 

Le soir, après l’allée de la soif, les Nains ont choisi de manger des Burgers. Nous sommes donc allés chez « Eat on the Streets » dont la carte proposait un trio de mini-burgers à choisir dans la liste des gros. C’était visiblement une table appréciée car en moins de 2 c’était complet (bon ok il n’y avait que quelques tables). Népoux a d’ailleurs regretté de ne pas avoir pris un gros burger 🙂

 

Jour 3 : chiller à Jeri

Cette fois, rien de prévu. C’est notre dernier jour, on profite, on se repose, on se baigne dans la mer et la piscine, on se promène et après on ira acheter quelques souvenirs.

 

Je ne me lasse pas de voir le sable partout sous mes pieds, même dans les magasins, d’apercevoir la mer au bout de la rue ou encore de voir toutes ses couleurs sur les façades ou les pancartes.

Tout à Jeri est joli 🙂

 

Pour le déjeuner, nous sommes retournés chez Do Bem, MON restaurant végétarien qui propose des nouveaux plats tous les jours. Pour le goûter, Népoux et les Nains se sont re-régalés d’une incroyable glace de Jeri Mescla et moi d’un açai bowl (le premier et le dernier de notre séjour).

 

Pas de coucher du soleil sur la dune ce soir, mais un match de foot avec un agent de sécurité brésilien 🙂

 

Nous allons ensuite dîner de crêpes chez Naturalmente Creperia. Encore une bonne pioche.

 

C’était notre dernière nuit au Brésil. Demain nous partons à Fortaleza, par le bord de mer au début, pour prendre l’avion qui nous ramènera à Paris. Je suis plus sereine que pour l’aller (retour sur notre petit stress ici) car je pense qu’il y a pas mal de sièges vides sur le vol et effectivement nous sommes confirmés tout de suite mais au final l’avion était plein aussi 🙂

 

En bref,

Nous avons vraiment adoré ces quelques jours à Jeri. C’est une parfaite petite ville balnéaire, touristique mais pas encore trop, même si tous les hôtels étaient complets en août. J’ai aimé me balader dans les rues de sable, regarder les vitrines, choisir de manger autre chose que du riz et des beans 🙂  Nous aurions pu rester 1 ou 2 jours de plus pour explorer davantage les environs ou juste profiter mais il faut bien rentrer 🙂

En conclusion,

nous avons passé des vacances incroyables au Brésil. J’avais envie d’aller à Rio et dans le Nordeste mais c’est le programme de Joël de Brésil Découverte qui m’a convaincue d’aller explorer ce pays que je ne connaissais pas du tout. Et dans les meilleures conditions puisque tout était adapté à notre famille avec Nains de 8 et 12 ans. Le rythme était parfait, alternant découverte et repos, sans jamais nous lever hyper tôt pour partir quelque part.

Il faudra évidemment plusieurs voyages pour connaître vraiment le Brésil mais cette introduction a été parfaite. Si vous aimez les grandes étendues, la nature et avoir le sentiment d’être seuls au monde, le Nordeste est fait pour vous.

 

Retrouvez les autres articles de notre voyage en famille au Brésil

Voyage en famille au Brésil : itinéraire et conseils pratiques

Que faire à Rio avec des enfants

Mes bonnes adresses à Rio

Le Parc National des Lençóis

Le delta des Amériques et Camocim

 

Le Nordeste en famille : une perle nommée Jericoacoara
Notez cet article

Vous aimerez peut-être

2 commentaires

  • Répondre EmiMarSora 25 novembre 2018 at 21 h 20 min

    Super, merci pour ce dernier article, nous resterons donc quelques jours à Jeri, ça fera du bien pour terminer nos presque 5 semaines au Brésil cet été. Je vais contacter rapidement Brésil Découverte pour voir ce qu’ils peuvent nous proposer sur 10 jours dans le Nordeste.
    Dans vos prochaines destinations, n’hésitez pas à inclure la Guyane si en lieu et place de plage de mer bleu azur, l’infini du vert vous tente, dépaysement assuré, pertes de repères salutaires, on sy découvre autrement et on voit la vie et la nature avec un nouveau regard, de nouvelles valeurs si on est prêt à lâcher prise.

  • Répondre EmiMarSora 25 novembre 2018 at 21 h 31 min

    Oups, j’ai une nouvelle question.
    Comment tes enfants ont vécu ses vacances ? (Bon moo, jai mis au programme le Maracaña avec un match si possible , donc déjà je gagne de points 😝) Qu’en gardent-ils aujourd’hui ? (Même si ce n’est pas si loin)
    Comme 2 de nos garçons sont à peu prêt de l’age des tiens
    Merci d’avance

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Contenu protégé