Famille

Quand les Nains ne sont pas là, les parents… font ce qui leur plait

3 novembre 2017
tranquilles sans les Nains

10 JOURS de tranquillité…

10 JOURS.

10 JOURS, sans repas à prévoir, sans devoirs à suivre, sans « on peut aller au parc… à la piscine… chasser des Pokémon… jouer sur l’iPad », tu peux « faire des muffins, nous emmener au parc, arrêter de faire des légumes » – toute ressemblance avec vos propres enfants est… normale !

C’EST LES VACANCES !!!!

Même si on bosse, pas de stress pour rentrer à l’heure pour Népoux et avant qu’ils se couchent pour moi…

Alors comme toutes les vacances, l’objectif c’est de les réussir donc on essaie de faire tout ce qu’on n’a jamais le temps de faire ! La tâche est ardue mais nous sommes motivés comme jamais.

On commence par larguer emmener les Nains à leur colo UCPA de foot à Pontoise. J’ai tout essayé pour qu’ils aillent dans le Sud pour faire du surf ou découvrir de nouvelles activités… rien à faire, ce sont des clichés de garçons, ils aiment le foot. Soupir.

Bon, j’avoue, j’ai eu un peu de mal à les laisser mais quand Népoux et moi nous sommes assis sur le canapé avec un bon thé et des gâteaux de dingue de chez Acide, le tout devant l’excelllllent Baron Noir (oui la saison 1 et alors ?!?)…

J’ai presque oublié que j’avais des enfants…

TROP BON.

Deuxième moment jouissif (si si), c’est quand, avant d’aller te coucher, tu avances le réveil de 6h52 (l’heure pour réveiller le collégien) non pas à 7h13 (l’heure pour préparer le petit déjeuner du Petit Nain) mais à 7h31, oui 7h31 (je n’aime pas les heures fixes) et qu’il n’y a pas les brioches à réchauffer, les 2 chocolats à insérer, le thé et le lait à préparer… Non il n’y a que nos petits déjeuners à préparer. Dans le calme absolu.

Le Kiff.

Nous partons travailler, comme d’habitude, et c’est parti pour la valse des soirées :

lundi

Comme tous les lundis, je vais à mon cours de trapèze volant mais sans cette petite culpabilité de ne pas voir mes enfants. Et en plus, Clara et Anne-So, les copines de l’année dernière, sont venues faire le cours avec nous et ça c’était chouette (spéciale dédicace :))

mardi

La plupart du temps, Népoux et moi ne sortons pas en même temps, notamment pour le sport. IL faut bien que l’un de nous garde les Nains. Donc quand ils ne sont pas là, nous essayons de dîner dehors ensemble, avec ou sans les copains. Là c’était avec une de mes copines et Népoux a un peu regretté de ne pas être allé au jujitsu… 🙂

mercredi

J’adore aller voir des expos, surtout quand il y a des conférenciers pour nous guider. Je n’ai pas fait histoire de l’art donc je suis une bille en compréhension de tableaux. J’aime, j’aime pas. Basique (Ça me rappelle une chanson que les Nains aiment bien et moi pas, aucun rapport mais j’y ai pensé, voilà).

Le semaine dernière nous sommes allés voir Gauguin au Grand Palais. C’était bien même si je ne suis pas fan de sa peinture.

En vrai j’ai surtout retenu que la Belle Angèle est moche, même en vrai 🙂 – tellement moche que je n’ai pas fait de photo 🙂

 

Donc ce soir, on change de registre avec l’expo Goscinny et le cinéma. C’était TOP TOP TOP.

Exposition Goscinny et le cinéma à la cinémathèque de Paris

En guest stars, Astérix et Obelix, le Petit Nicolas et Lucky Luke.

 

J’ai vraiment aimé l’histoire de cet homme qui a compris que son vrai talent était le scénario et non le dessin. Grâce à cela il s’est associé à Uderzo, Sempé et Morris pour créer les personnages que l’on connait.

On peut  voir dans les salles des bouts de scénarios écrits comme pour le cinéma : une colonne pour l’environnement et une pour les textes. Et à côté les planches des dessinateurs.

Exposition Goscinny et le cinéma à la cinémathèque de Paris

Goscinny était aussi rédacteur en chef de la revue Pilote, participait à de nombreuses émissions de télé et a réalisé Le Viager avec Pierre Tchernia.

Celui qui voulait de travailler avec Disney a fini par réaliser son rêve en lançant les studios Idéfix pour créer ses propres films comme notamment Astérix et Cléopâtre en 1968.

jeudi

Ce soir on va faire de la boxe. 1er cours pour Népoux. Le coach l’a pris à part pour lui montrer les bases mais pas facile de se défaire des placements de jujitsu. Résultat on n’a pas du tout fait le cours ensemble !

le ring de boxe à CMG

Comme nous avons pris l’habitude de ne pas faire à manger depuis le début de la semaine (on prend vite l’habitude hein), on est passé chercher des Bobun en sortant.

vendredi

Pas envie de sortir, ni de faire la cuisine, donc ce sera dîner Chez Prout avec Papy et mon frère. C’est Népoux qui voulait y aller, le nom l’amusait, mais je n’ai pas trouvé ça dingue.

samedi

Quand les Nains sont là, c’est réveil à 7h30 pour le foot 🙁

Pas de Nains, donc grasse mat’ – jusqu’à 9h – avant un programme bien chargé : marché, sport, puis Spa Cinq Mondes pour un massage oriental en duo.

Une parenthèse enchantée.

On commence par remplir un questionnaire : après les questions habituelles, j’en découvre des nouvelles comme celle qui te demande si tu veux qu’on te touche les fesses – bon ce n’est pas exactement écrit comme ça – !!!

Nous suivons les masseuses dans notre salle duo et c’est parti pour 50 minutes de bien-être.  Parce qu’après le sport, il faut du réconfort.

 

Déjeuner tardif chez Cojean, une de mes cantines favorites. C’est bon, healthy, souvent bio, il y a beaucoup de choix pour les végétariens… Le top.

 

Retour à la maison pour le thé, petit épisode de Baron Noir (ben oui on n’a pas beaucoup avancé cette semaine) et hop je ressors pour me rendre à un événement pro. Un intermède de 2h dans notre soirée tranquille à la maison.

dimanche

On s’était dit qu’on irait découvrir un nouveau brunch.

Au réveil, il fait gris…

bon ben on va faire brunch à la maison…

J’en profite pour faire de nouvelles jardinières.

Nous avons quand même réussi à trouver la force de nous trainer jusqu’à la salle de sport… et à aller chercher de nouveau gâteaux chez Acide pour le tea time (parce que faudrait pas non plus se laisser aller).

 

lundi

Pas d’effort, on reprend des forces avant que les Nains reviennent.

mardi

Après 4 jours chez Oma, on devait les récupérer (…) mais ils ont préféré aller fêter Halloween chez Papy.

C’était surtout la fête de l’Ipad !

Et qui c’est qui gagne une grasse mat’ mercredi matin ?

mercredi

Après une dernière matinée tranquilles, nous sommes donc allés les chercher chez Papy.

Et pour se remettre tout de suite dans le bain, une grande chasse aux Pokemon au parc Montsouris.

Youpi.

Juste à côté il y a une petite rue avec des maisons assez sympa.

 

Bon ben c’était bien ces 10 jours dans les Nains.

 

Et vous, vous faites quoi quand les Nains sont en vacances sans vous ?

Quand les Nains ne sont pas là, les parents… font ce qui leur plait
Notez cet article

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire