Voyages

Rome avec des enfants : le guide complet

24 juin 2019
Street art à Rome

Spoiler alerte, Rome n’est pas la ville la plus kids friendly que nous avons visitée. Mais Népoux voulait découvrir la capitale italienne depuis longtemps. Alors nous l’avions programmée pour des vacances en famille plutôt que pour un weekend car la ville est grande.

Comme à mon habitude, j’ai cherché les meilleures idées sur les blogs. Il y en a beaucoup qui proposent des itinéraires sur 2, 3, 4 jours, avec moult églises et basiliques mais finalement assez peu qui mettent en avant des activités pour les enfants. Nous avons donc oscillé entre visites incontournables et activités pas toujours top. Une chose est sûre, nous avons marché… beaucoup.

 

On commence par notre itinéraire

Jour 1 : installation, croisière sur le Tibre, Time Elevator
Jour 2 : Forum Romain, mont Palatin, Colisée, Bocca della Verita, statue de la Louve romaine
Jour 3 : Chasse aux trésors BeyondRoma dans le centre historique, Parc Villa Borghese
Jour 4 : Vatican, Trastevere
Jour 5 : Street art Quadraro

 

La carte de nos activités à Rome

 

Et c’est parti pour un weekend 5 jours à Rome.

 

Jour 1 – Bienvenue à Rome

Après un réveil très/trop matinal (4h30) et un vol qui l’était tout autant, nous sommes arrivés à 9h à Rome.

Notre appartement est TRÈS bien placé, à 4 minutes de la Piazza di Spagna (Place d’Espagne) et à une dizaine de la Fontaine de Trévi. Il est grand et bien aménagé, on va être bien.

Après le déjeuner dans un restaurant sans intérêt, excepté peut-être que la propriétaire avait également un magasin de sacs juste à côté, nous commençons notre découverte du centre historique par une croisière sur le Tibre. Nous l’avions déjà fait à Amsterdam. Sauf qu’à Amsterdam c’était bien 🙂 et celle-ci non 🙁 Il y a un squat de SDF à côté de l’embarquement et les rares infos de l’audio-guide ne servent à rien.

 

Nous poursuivons par une un film en 4D, Time Elevator. Tout aussi inintéressant ! La qualité du film et des écrans est franchement déplorable ! J’ai vu bien mieux en République dominicaine. Les Nains ont bien aimé mais l’ont sans doute déjà oublié. Bref, à éviter aussi.

Pour finir l’après-midi, on continue les activités passionnantes : courses, déballage des valises, dîner…

Enseignement n°1
Ne pas chercher d’activités annexes, il y a suffisamment à faire avec le Rome « classique ».

 

Bizarrement, personne ne râle pour aller se coucher 🙂

 

Jour 2 : la Rome antique

Tous les blogs et guides vous le diront, il FAUT acheter vos billets en ligne sous peine de faire des heures de queue. Quelques blogs mentionnent que l’entrée du Forum Romain via dei Fori est « peu connue » et permet d’entrer rapidement… HA HA HA.

Mais comment j’ai pu penser une seconde que j’étais la seule à voir ce « bon plan » ?
Résultat, nous avons fait la queue. Pendant 2 heures !

Enseignement n°2
Prendre des billets coupe-file en ligne, avec ou sans visite guidée, longtemps à l’avance.

Autant vous dire que je n’ai pas chipoté quand les Nains ont voulu jouer sur les téléphones…

Nous avons pris un billet combiné, Forum + Colisée. C’est assez contraignant car cela oblige à être au Colisée à une heure précise, un peu plus de 2 heures après. Mais avec un coupe-file cette fois. La caissière nous a conseillé de prendre les audio-guides au Colisée, plus adaptés aux enfants que ceux du Forum. Ok faisons ça.

Alors le Forum Romain, c’est bien, mais sans guide, c’est vite… des pierres dans un grand, très grand, espace.

Je leur ai donc expliqué que c’était le centre de la vie publique et religieuse de la cité antique. Avec le Colisée, le Forum est une preuve incontestable de la grandeur de l’Empire Romain. Il a été complètement enseveli à la fin de l’Empire, ce qu’on voit aujourd’hui est le résultat des fouilles entreprises au XIXe siècle, sur ordre de Napoléon.

 

On pourrait y rester plusieurs heures tellement c’est grand. Nous avons donc beaucoup marché. Petit Nain a râlé. Normal.

Et puis il s’est mis à pleuvoir.
Oui c’est une bonne journée.

 

Après un déjeuner rapide et sans intérêt (finalement celui du premier jour n’était pas si mal), nous voilà dans la fameuse file « coupe-file » devant le Colisée. Elle va plus vite que celle des visiteurs sans tickets mais pas aussi vite qu’une autre à notre gauche. Il y a donc plusieurs sortes de coupe-file. Bon ben on attend alors.

Après le portique de sécurité, nous faisons… la queue… encore… pour prendre des audio-guides… Ben oui, mais non, ils sont tous réservés. Voilà, voilà…

J’ai un peu de mal à rester zen là.

Enseignement n°3
Le Colisée sans guide ou audio-guides, c’est moins bien. Penser à les réserver ou mieux une visite guidée adaptée aux Nains !!

Bon le truc en impose quand même : 188 mètres de long, 156 mètres de large, 57 mètres de haut (l’équivalent de 17 étages), il a fallu huit années pour le construire. Autrefois connu sous le nom d’Amphithéâtre Flavien, le Colisée avait 2 vocations : divertir et nourrir ! Ainsi plus de 50 000 personnes pouvaient assister à des combats de gladiateurs et d’animaux sauvages importés d’Afrique (qui servaient ensuite de nourriture) ou à des reconstitutions de batailles.

 

Après le Colisée, nous sommes allés voir la Bocca della Verita.

Et il y avait… la queue.

Là, non, ça ne vaut vraiment pas la peine d’attendre, sous la pluie en plus, pour mettre la main dedans. J’ai dit aux Nains qu’ils avaient échappé à une douleur atroce puisque la Boccas della Verita croque les mains des petits menteurs. Pas sûre qu’il m’ait vraiment cru 🙂

Nous poursuivons notre chemin vers la statue de la Louve romaine allaitant les jumeaux Rémus et Romulus, ce qui illustre la légende de la fondation de Rome. Attention, elle est petite et en hauteur, on peut facilement la louper.

 

Le temps est toujours maussade et nos pieds commencent à fatiguer. Pour motiver les troupes qui commencent à fatiguer, je propose de passer chez Giolitti, un des meilleurs glaciers de Rome (à retrouver dans mes bonnes adresses).

Une pause gourmande à déguster sans modération 🙂 même si l’heure du dîner n’est pas loin.

 

Jour 3 : le centre historique de Rome
et le parc de la Villa Borghese

Ce matin c’est chasse aux trésors dans le centre historique de Rome ! Imaginée par BeyondRoma, voilà une super activité à faire en famille.

 

Le principe est simple et ludique : résoudre 12 énigmes en cherchant des animaux sur les monuments, les places ou les fontaines (et il y a beaucoup de monuments, de places et de fontaines à Rome !!).

Tout commence Piazza del Popolo, à 15 minutes de la maison. Première question, première réponse (au dos de la fiche) et les Nains montent sur les lions (c’est interdit mais tous les enfants le font).

 

A partir de là, toutes les étapes sont à quelques minutes les unes des autres donc elles s’enchainent sans effort. Petit Nain n’a pas râlé une seule fois c’est pour dire ! On passe évidemment par les places les plus célèbres et qu’on a tous envie de voir en vrai, comme la fontaine de Trévi ou Piazza di Spagna, mais aussi par des endroits et des rues plus méconnues comme la très belle Via Margutta.

 

Les initiales SPQR sont partout dans la ville. Kesako ?

SPQR signifie Senatus PopulusQue Romanus, le Sénat et le peuple Romain. En gros la base de la constitution romaine qui fait toujours partie du blason de la ville et qu’on trouve sur les bouches d’égouts (ma photo) mais aussi sur des bâtiments, des fontaines…

Les lettres ont eu plusieurs significations au fil du temps. Ma préférée est celle qu’on trouve dans Asterix et Obelix (oui oui) qui les ont transformées en Sono Pazzi Questi Romani soit « Ils sont fous ces Romains ! ». Bien vu.

 

Nous arrivons à la Fontaine de Trévi, la plus grande, la plus connue et sans doute la plus belle. Il faut jouer des coudes pour se faire une place et lancer ses pièces.

 

Mais combien faut-il en lancer ?

– 1 = tu reviens à Rome (ça a marché pour moi puisque je suis déjà venue il y a plus de 10 ans).
– 2 = tu tomberas amoureux d’un italien ou d’une italienne
– 3 = tu te maries dans l’année
– 4 = tu divorces

Népoux et les Nains en ont jeté 1 et moi aucune 🙂

 

A l’heure du déjeuner nous étions proches du restaurant Da Tonino que je voulais tester dimanche (à retrouver dans mes bonnes adresses). Nous reprenons ensuite notre chasse en dégustant les glaces de Punto Gelato, comprises dans le kit, Piazza Venezia, une des plus belles de Rome.

 

Notre belle balade s’est terminée sur une petite place cachée toute mignonne : Arco degli Acetari près de Campo de’ Fiori. Elle n’a pas été simple à trouver ! On est parti dans à peu près toutes les directions avant de prendre la bonne 🙂 – mais nous n’avons pas été déçus.

 

Dans toutes les choses que nous avons apprises sur Rome, les pavés de la mémoire m’ont particulièrement marquée.

 

Sur ces plaques de laiton qui recouvrent des pavés de 10 cm sur 10 cm sont inscrits le nom, l’origine, la date de naissance, la date et le lieu du décès d’hommes et de femmes qui ont été déportés puis assassinés dans les camps de la mort. Il y en a aujourd’hui 40 000 dans toute l’Europe. On doit cette belle initiative à l’artiste allemand Gunter Demnig, pour ne jamais oublier.

 

Ce kit de chasse aux trésors en famille est vraiment très bien fait, ni trop long, ni trop court (entre 3 et 4 heures). Nous avons vu tout ce qu’il fallait voir du centre historique au gré des énigmes. Le temps s’est amélioré et, c’est à souligner, nous n’avons eu aucune galère.

Bref je vous recommande 1 000 fois BeyondRoma pour cette activité.

BeyondRoma a été créée par Cécile, une française installée à Rome depuis 10 ans. Elle propose des voyages, des événements et des activités sur-mesure pour tous types de voyageurs. Il y a même des retraites Yoga 🙂 Les dernières étaient en Sicile et en Toscane… je sens que je vais étudier ça de près…

Enseignement n°4
Faire appel à BeyondRoma pour organiser ses activités avec ou sans enfants.

 

Après cette belle balade, les Nains voulaient aller jouer dans un parc. Pas de problème, nous sommes allés au parc de la Villa Borghese. La vue est imprenable sur la Piazza del Popolo et Rome.

La Piazza del Popolo

La Piazza del Popolo

Rome vue du parc de la Villa Borghese

Rome vue du parc de la Villa Borghese

 

Nous avons profité d’une toute petite partie de ce parc immense, sans rien visiter. Les Nains ont joué au foot, nous nous sommes allongés sur l’herbe. Parfait surtout qu’il commence à faire vraiment chaud.

 

Bon à savoir : il y a des fontaines pour se rafraichir partout dans Rome. N’achetez pas de bouteilles, prenez une gourde et remplissez-la.

 

Avant de rentrer, petite pause chez Pompi réputé pour être le « meilleur Tiramisu » de Rome. Je ne sais pas si c’est le meilleur mais il nous a bien plu et comme il était à côté de notre appartement on y est retourné plusieurs fois pour le dessert du soir (à retrouver également ici) !

 

Jour 4 : Vatican et Trastevere

Pour le Vatican et la Chapelle Sixtine, j’avais tout prévu, les entrées coupe-file, les audio-guides. Bref nous étions prêts. C’était sans compter la thématique de notre voyage : galères et compagnie !

Tout était prévu mais pour une visite le lundi (là on est mercredi). Qui a été annulée. J’ai appelé le service après-vente de Get your Guide, chez qui j’avais acheté cette activité. Le charmant conseiller que j’ai eu nous en a trouvé une autre pour le mercredi, guidée cette fois, avec une réduction pour la gêne occasionnée.

Nous avions RDV à 11h devant les bureaux du prestataire. Pour ne pas pré-fatiguer nos pieds, nous avons pris un taxi qui nous a déposé devant l’entrée. La file d’attente était lunaire mais comme nous avions des billets coupe-file, je n’étais pas inquiète. Sauf que les bureaux n’étaient pas du tout là. 10 bonnes minutes de marche. Ma faute, je n’avais pas lu l’adresse de rendez-vous.

Arrivés à bon port, la personne présente nous annonce que la visite est reportée à… 13h.
C’est une blague ???
Je rappelle le service après-vente pour qu’ils me trouvent juste des entrées coupe-file, tant pis pour le guide. Je ne veux pas attendre 2 heures. Mais la personne ne « pouvait » pas le faire et le siège ne répondait pas.

Ben vous savez quoi, j’en ai assez, tant pis pour le Pape, nous partons à Trastevere.

 

Situées sur la rive opposée du Tibre, Trastevere est un petit village dans la ville, avec plein de jolies ruelles médiévales et des petits restaurants. Il y a moins de monde que dans le centre historique, c’est très agréable de s’y perdre et d’admirer toutes les jolies maisons colorées.

Nous avons déjeuné chez Dar Poeta, un restaurant incontournable ! Pour le dessert, glaces (oui encore) à la Gelateria Alla Scala. Miam et re-miam. Pour les retrouver, rendez-vous ici 🙂

Petite balade dans les ruelles entre les Piazza di Santa Maria, di Sant’Egidio…

 

Puis nous sommes allés au Parc de la Villa Doria, le plus grand parc de Rome.

Comme ça, ça semble une bonne idée…

Ce parc est un peu loin du centre de Trastevere, donc nous avons beaucoup marché pour y aller puis ensuite pour trouver une étendue où les Nains pouvaient jouer au foot. D’abord en plein soleil puis, heureusement, sous les arbres.

 

Enseignement n°5
Ne va pas dans un parc romain sans savoir où se trouvent les points d’intérêt sous peine de ne jamais en trouver.

 

Retour dans le centre de Trastevere pour le goûter-glace chez Old Bridge cette fois (oui c’est bien la 2e de l’après-midi, mais nous n’en avions pas mangées le premier jour !).

 

Nous avons ensuite enchainé l’aperitivo, l’apéro romain. chez Freni e Frizioni et le dîner chez Mimi e Coco (à retrouver ici).

Avant de rentrer, le taxi nous dépose à la Fontaine de Trévi. Si vous pensez, comme moi, qu’il y a moins de monde le soir, détrompez-vous, je crois que c’est pire 🙂

La Fontaine de Trévi

 

Jour 5 : street art à Quadraro

Notre avion étant en fin d’après-midi, nous avons déposé nos valises dans une consigne à 5 minutes de notre appartement. J’ai trouvé ça très pratique et bon marché (13 euros pour 5 heures).

Conseil : réservez en ligne car ça peut être complet.

 

A chaque destination son street art. Rome n’échappe pas à la règle après Vienne, Londres, Jericoacoara

Il y a plusieurs quartiers à visiter mais ils sont tous excentrés. Le moins loin se trouve dans à Quadraro. Le « Museo Urbano di Roma » est un musée à ciel ouvert qu’on découvre au fur et à mesure des rues, entre la via Casilina et la via Tuscolona, après la porta Furba.

Fidèles à notre thématique galérienne, la station de métro de la Piazza di Spagna était fermée donc nous avons du en trouver une autre pour nous rendre à Quadraro. C’est dommage car elle contient des fresques de l’artiste français Seth. Heureusement qu’il y en avait une à l’entrée. Le monsieur a côté était aussi dans le métro mais ce n’est pas Seth qui l’a croqué 🙂

 

Notre balade commence à la station de métro Porta Furba, nous avons pu voir de nombreuses fresques :

Street art à Quadraro

 

Il est temps d’aller déjeuner avant de reprendre nos valises et partir pour l’aéroport.

Enseignement n°6
Vous l’avez compris, à Rome vous marcherez, beaucoup 🙂
Prenez de bonnes chaussures.

 

Je sais ce que vous vous dites. Tout ça manque cruellement d’avocado toast. Je pensais en trouver chez Ecru, un restaurant bio autour du végétal.

Pour gagner du temps, nous avons pris un taxi à mi-parcours. Ayant lu des commentaires peu élogieux sur la fiabilité des chauffeurs, j’ai suivi le chemin sur google maps. Et j’ai bien fait. Quand j’ai vu qu’il prenait un autre chemin qui nous a mené directement dans les embouteillages, j’ai arrêté la course. Le chauffeur n’a pas apprécié, s’offusquant qu’on puisse penser qu’il voulait nous arnaquer… Nous avons fini à pied.

Le restaurant n’était pas vraiment adapté aux Nains mais il n’y a pas beaucoup d’endroits comme ça à Rome donc je le note quand même (à retrouver ici)

Allez on rentre.
Valises, Uber, gare.
Le chauffeur nous a déposés du mauvais côté mais il y a un passage pour traverser la gare.
Nous voulions une glace avant de partir. Il y a une Gelateria au milieu du passage.
J’ai choisi mon parfum, Népoux aussi, Grand Nain aussi, Petit Nain…
Il est où ?
Je regarde partout, je ne le vois pas.
Je commence à crier son nom.
Népoux court d’un côté.
Je crie encore.
Le marchand de glace appelle la police.
Les religieuses me proposent de garder nos valises.
Je crie encore, plus fort.
Je commence à penser au pire.

Et je le vois.

Je respire à nouveau.
Il avait continué tout droit quand nous avons tourné pour aller chercher des glaces.

Enseignement n°7
Ne jamais perdre de vue tes Nains, même quand ils ont 9 ans.
Ce sera le plus important des 7.

Enseignement n°8
Quand ça commence mal… ça pourrait finir mal mais ça finit bien.

 

Conseils pratiques

Y aller

Réserver vos billets très en avance pour bénéficier des meilleurs prix ! Et quand je dis très en avance c’est vraiment très en avance car en le faisant 3 mois avant, cela m’a coûté 900 euros pour 4 🙁

Rejoindre le centre-ville

Plusieurs options : taxi, train, bus. J’ai choisi le moins cher : 36 euros pour 2 adultes et 2 enfants avec les bus Terravision. En 30 minutes nous étions à Termini, la gare centrale, à 20 minutes à pied de notre appartement.

Se loger

Je voulais être dans l’hyper-centre, proche de la Fontaine de Trévi. J’ai trouvé un super appart sur Booking, à quelques mètres de la Place d’Espagne et à 10 minutes de la Fontaine. Parfait car nous n’avons presque pas pris les transports donc c’est un bon compromis.

Pass ou pas pass.

Nous avons étudié la question comme toujours. Tout dépend de ce que vous voulez faire mais pour une première visite avec un logement dans le centre, cela n’en vaut pas la peine, même avec des enfants. Nous avons tout fait à pied. Notre première activité le matin était toujours à 15-20 minutes environ de chez nous. En prenant le métro ou un bus, nous avions quand même les 3/4 de marche.

 

En bref,

Rome était une ville incontournable dans nos découvertes en famille mais pour l’apprécier à sa juste valeur, il aurait fallu s’y prendre à l’avance pour réserver les activités principales. C’est dommage car nous sommes sans doute passés à côté de beaucoup d’histoires et d’explications. Avec le recul, on n’a pas chômé, on a passé du temps en famille, c’est bien là le plus important non ?

N’hésitez pas à me donner votre avis ou les bons plans que vous auriez testés en commentaires.

Beaux Voyages en Famille.

Rome avec des enfants : le guide complet
5 (100%) 1 vote[s]

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Contenu protégé