Famille Voyages

Voyage en famille au Brésil : itinéraire et conseils pratiques

29 août 2018
Le Pain de Sucre à Rio au Brésil

Même si j’y pensais depuis la fin de l’été 2017, fin juin 2018 je ne savais pas où nous passerions nos vacances d’été en famille. J’avais envie d’aller en Polynésie mais le voyage est long et cher donc j’essayais de me convaincre que ce n’était pas une bonne idée. J’ai pensé au Brésil en janvier, mais mon globe-trotteur conseil me disait que ce n’était pas un pays à faire avec les Nains – je vous reparle de l’insécurité plus tard -. En plus c’est l’hiver au mois d’août donc on risquait d’avoir 15 degrés 😮  Euh, 15 degrès ? Très peu pour moi après le temps mitigé de la Californie l’année dernière (c’était un super road trip – à retrouver ici – mais j’ai été très frustrée au niveau du temps).

Pourquoi pas l’Ile Maurice ? – il faudrait que je fasse une bucket list de toutes mes envies un de ces jour – mais c’est l’hiver aussi, ou Hawaii, moins cher que la Polynésie, mais… non. Comme je suis un peu têtue tenace, j’ai quand même essayé de monter un programme pour la Polynésie à J-15 jours du départ… beaucoup trop d’endroits étaient déjà complets donc j’ai fini pas abandonné… pour cet été.

J’ai alors repensé au Brésil et c’est en lisant un article sur un voyage dans le Nordeste que je me suis décidée. J’ai contacté Brésil découverte, le réceptif dont il était question dans l’article et hop Joel, un Français installé au Brésil depuis plus de 20 ans, nous a monté le programme en ajoutant Rio au début.

Parce que le Brésil sans Rio… Ben non.

Moi qui étudie chaque détail de nos voyages avant de partir, j’ai décidé de faire confiance à Joël car un pays comme le Brésil ne s’improvise pas en une semaine. Je me suis quand même posé pas mal de question : est-ce que Rio est une bonne idée avec des enfants, est-ce qu’ils vont aimer le Nordeste avec un programme très nature… Bla bla bla

A J-1 semaine j’ai confirmé les options car ça avait l’air fou et… je n’avais pas de plan B.

Pour les billets d’avion, j’ai la chance d’avoir accès à des tarifs « compagnie aérienne » (puisque je travaille dans une compagnie). Cela n’a pas été aussi simple que de prendre des billets classiques (voir mon article Vis ma vie de GP) mais nous avons fini par arriver à Rio le jour prévu (le soir au lieu du matin, un détail).

Notre programme

Jour 1 : arrivée à Rio
Jour 2-4 : Rio
Jour 5 : Sao Luis
Jour 6-9 : Lençois Maranhenses (Barreirinhas)
Jour 10-12 : Camocim
Jour 13-16 : Jericoacoara

Ce qui donne sur la carte

 

Avant de vous raconter chacune de nos étapes, voici quelques conseils pratiques.

Quand et comment y aller ?

Le Brésil est tellement grand (plus de 8 millions de km2 contre 644 000 km² pour la France !) qu’il n’est pas bon aller partout en même temps.

Pour Rio, la meilleure saison semble être de mai à novembre. C’est la saison sèche avec des températures qui oscillent entre 15 et 30 degrés. La période la plus fraiche devait être fin juillet/début août.

Je m’attendais donc à avoir 15 degrés et nous avons eu… 29 tous les jours. Parfait.

Pour le Nordeste, la saison des pluies court de janvier à juillet. Visiblement la meilleure période est de septembre à novembre mais le temps a été plus que parfait en août. C’était chaud mais pas insupportable grâce au vent. La température devait être aux alentours de 30 degrés, parfois plus, en fait je ne sais pas car nous ne nous sommes pas posé la question, c’était donc parfait.

Pour vous rendre au Brésil, l’avion est évidemment le plus indiqué.

Mais vous pouvez aussi y aller en bateau… ça risque d’être plus long 🙂

Temps de vol

Aller : 11h50 pour Paris-Rio
Retour : 9h25 pour Fortaleza-Paris

  • Il y a des vols directs toute l’année.
  • Il vous faudra un passeport en cours de validité, toujours mieux s’il l’est encore 6 mois après la date de retour.
  • Le décalage horaire est un petit casse-tête : entre -3h et – 7h selon l’endroit et la date. Pour Rio et le Nordeste, -5h en été.

 

Quel itinéraire ?

Il y a 1001 voyages à imaginer au Brésil. Quand l’envie de découvrir ce pays vous prend, il faut faire des choix. Vous pouvez commencer par les circuits plus classiques qui passent par Rio, Salvador de Bahia, les chûtes d’Iguazu… Pour moi, c’est vraiment la lecture d’un article de blog sur le Nordeste qui m’a convaincue de commencer par cette région.

J’avais envie de nouveauté, de nature, de chaleur et de plages.
C’est exactement ce que j’ai eu 🙂

 

Comment l’organiser ?

J’aime penser et organiser mes voyages mais là je m’y suis prise trop tard. Demander de l’aide à une agence est un gain de temps considérable surtout dans un pays qu’on ne connait pas. Je trouve plus intéressant de passer par une agence locale, ça évite un intermédiaire et ils sont en direct avec les prestataires sur place.

C’est donc Joël, le directeur de l’agence Brésil Découverte, au Brésil depuis 1996, qui a tout mis en place en un temps record : itinéraire, choix et réservation des hôtels, transferts routiers et aérien, guides francophones, la plupart de nos activités… Un voyage juste pour nous avec un bon équilibre entre découverte et détente : pas de réveil à 6h du matin, quelques après-midi et journées sans excursion pour se reposer, des hôtels bien placés, toujours avec des piscines pour les Nains (et on a apprécié aussi), des véhicules très confortables (à part les buggys mais ce n’est pas le concept :))…

J’ai particulièrement apprécié sa disponibilité, ses réponses à mes angoisses sur Rio notamment et à mes demandes de dernière minute. Il a toujours été présent.

C’était tout simplement parfait !

Je vous recommande vivement de le contacter, il saura vous proposer le voyage qui correspond à vos envies.

Site (pour commencer à rêver) : www.bresil-decouverte.com
Pour le contacter directement : joel.riou@bresil-decouverte.com

 

Combien ça coûte ?

Spoiler alerte, ce n’est pas donné.

Les billets d’avion

En vous y prenant longtemps à l’avance, vous pouvez trouver des billets entre 700 (avec escale) et 1000 euros (sans escale) pour une arrivée à Rio et un départ de Fortaleza, par adulte.

 

L’agence Brésil Découverte

Pour notre voyage, il faut compter entre 6 000 et 7 000 euros. Nous aurions pu faire mieux si nous avions réservé plus tôt (notamment le vol intérieur entre Rio et Sao Luis). Joël nous a proposé de très jolis endroits avec parfois des compromis pour que le tarif ne s’envole pas (un hôtel à 3 minutes de la plage mais pas sur la plage à Rio par exemple). C’est un budget, c’est vrai, mais nous avons aussi payé notre tranquillité d’esprit et avec le recul, c’était le bon choix : Népoux n’a pas eu à conduire (et quand on voit l’état des routes, c’était mieux ainsi), je n’ai pas eu à chercher des nouvelles choses chaque jour… nous n’avions qu’à profiter de notre voyage ensemble.

 

Les repas

Tous les petits-déjeuners étaient compris, restaient donc déjeuners et dîners.

Cela ne nous a pas coûté un bras supplémentaire car nous avions quelques astuces :

  • prendre de bons petits-déjeuners !
  • faire des sandwichs (les jours de transfert notamment) ou prendre des gâteaux pour le goûter (il y avait tout ce qu’il faut dans les buffets de petit-déjeuner)
  • ne pas prendre un plat par personne : les portions sont consistantes au Brésil notamment dans les restaurants locaux. Nous prenions un plat complet (poisson ou viande ou poulet + riz + beans + salade parfois) + 1 ou 2 portions de frites (toujours très bonnes). Tout le monde y trouvait son compte et nous avions même du mal à finir. Environ 20 euros par repas pour 4
  • tester les restaurants au kilo : comme son nom l’indique, on paie le poids de ce qu’il y a dans l’assiette. Ce ne sont pas les repas de l’année mais ça permet à tout le monde de trouver ce qui lui convient. Moins de 20 euros pour 4

 

Grâce à ces petits trucs, nous avons pu nous faire plaisir quand les lieux s’y prêtaient (comme la super table de notre hôtel de charme à Camocim) ou pour les super glaces de Jericoacoara.

A noter : le service est TRÈS, mais alors TRÈS long au Brésil, entre 30 et 45 minutes avant d’avoir un plat. On s’y fait mais il ne faut pas avoir trop faim en arrivant. Pas la peine de râler, ça n’ira pas plus vite (je n’ai même pas essayé car je l’avais lu avant de partir).

 

Les activités supplémentaires

Nous avions 5 jours sur 15 sans activité particulière. Pendant 2 d’entre elles, nous n’avons rien fait à part piscine et plage, très économique. Nos activités les plus coûteuses ont été la location de vélos à Rio (65 euros) et une 2e journée de buggy à Jericoacoara (100 euros).

 

Les souvenirs

Nous n’avons pas été trop tenté puisqu’à part à Rio et Jericoacoara, il n’y avait pas de boutiques. Nous avons ramené les incontournables magnets et quelques petits objets pour faire des cadeaux, aucune folie.

 

Comment téléphoner ou utiliser les data de son téléphone ?

Il y a toujours un moment où on a besoin des data hors de la connexion Wifi de l’hôtel. Pour cela, vous pouvez acheter une puce chez un opérateur local qui vous donnera droit à un forfait téléphone et data. Nous sommes allés au centre commercial le plus proche pour faire le tour des opérateurs. Le moins cher a eu un bug technique avant la finalisation mais cela a fonctionné chez le second. Il ne faut pas être pressé car cela prend du temps, surtout quand on utilise Google trad pour se faire comprendre mais ça valait le coup. Pour 25 euros : 2 Giga de data et 2h d’appels locaux pendant 1 mois.

 

Comment se faire comprendre sans apprendre la langue en accéléré ?

S’il ne fallait charger qu’une seule app avant de partir, c’est bien Google trad. Les Brésiliens ne parlent pas ou très peu l’anglais donc cela nous a permis de nous faire comprendre et d’avoir des réponses partout. Le top c’est qu’on peut l’utiliser hors connexion.

 

Quelle monnaie ?

Le real. 1 euros = 4,5 reals environ.

Même si la plupart des commerçants prennent la carte bleue, il vaut mieux avoir un peu de liquide.

Attention
Nous avons fait l’erreur d’en prendre dans un ATM à l’aéroport de Rio qui a utilisé le cours real-dollars, évidemment extrêmement défavorable. La blague nous a coûté 40 €, deux fois (parce que c’était la même chose dans l’autre aéroport). Aucun souci dans les banques classiques.

Et pour éviter de payer des commissions à chaque transaction (chez les commerçants ou dans les distributeurs), prenez une carte type Revolut ou N26 au moins 2 semaines avant de partir. Elles sont gratuites, se commandent en ligne et il faut un peu de temps pour la livraison. Top top top.

 

En bref,

Il est temps que je me mette au récit de notre voyage en famille. J’espère qu’il vous donnera envie d’aller faire un tour au Brésil et que mes conseils vous serviront.

Si vous avez des choses à ajouter à ces conseils, n’hésitez pas !

 

Retrouvez les autres articles de notre voyage en famille au Brésil

Que faire à Rio avec des enfants

Mes bonnes adresses à Rio

Voyage en famille au Brésil : itinéraire et conseils pratiques
Notez cet article

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

  • Répondre Isa-monblogdemaman 5 novembre 2018 at 21 h 13 min

    J’adore ce genre d’articles, à commencer par la carte car je ne connaissais pas du tout les destinations brésiliennes. Et ton humour 🙂

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Contenu protégé