Famille Voyages

Que faire à New York avec des enfants ?

24 juillet 2018
L'Empire State Building à New York

Les Nains avaient très envie d’aller à New York. Grand Nain était déjà en vacances (grâce au brevet dans son collège), Petit Nain avait reçu son bulletin (donc plus d’évaluations) et ils ont fait une très bonne année scolaire… Les conditions étaient réunies pour une petite escapade outre-atlantique, rien que nous 3 (Népoux ne pouvant pas poser de jours).

Nous avons gardé le secret jusqu’au bout pour Petit Nain, même sa maitresse l’a su avant lui, il fallait bien la prévenir. C’est donc après une super sortie avec sa classe, accompagnée par Népoux, que je lui ai dit quand il est rentré :

Maman : Va prendre une douche, ça te fera du bien (il faisait déjà chaud) !
Petit Nain qui commence à râler : Mais non, j’ai pas envie.
Maman : Si si, il faut, on va prendre l’avion !
Petit Nain pas convaincu : ah ah, très drôle !
Grand Nain : Mais si c’est vrai, on va à New York !!!!!!! (il le savait depuis 2 jours)
Petit Nain : C’est vrai ? Ah bon d’accord j’y vais alors.

Et hop dans l’avion, et hop on traverse l’Atlantique et hop nous voilà à Big Apple. C’était jeudi 28 juin, nous sommes restés 4 jours pleins, jusqu’au lundi soir.

 

Mais on fait quoi à New York avec des Nains ?

 

Arpenter le porte-avions Intrepid Sea Air and Space Museum

L’USS Intrepid est un vrai porte-avions qui a officié dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre Mondiale, pendant la guerre du Vietnam… A quai depuis 1982, c’est aujourd’hui un musée extraordinaire pour les enfants (et aussi les grands).

Nous n’avons pris ni guide, ni audio-guide et franchement cela ne nous a pas manqué car beaucoup de choses sont expliquées sur les murs, à côté des avions et un peu partout. Bon ok il faut parler un minimum anglais pour comprendre mais je n’ai pas passé mon temps à traduire non plus.

Les enfants ont suffisamment à voir et à tester eux-mêmes.

Après l’histoire, quelques avions et hélicoptères, on arrive dans la grande partie ludique où les Nains se sont beaucoup amusés. Ils se sont assis dans un avion, dans un hélicoptère, dans une capsule spatiale, se sont projetés dans la vie de ceux qui ont vécus sur le porte-avions pendant des mois…

 

Ils ont même piloté un petit avion télécommandé.

 

Il y avait aussi 2 capsules qui permettaient – moyennant 12 dollars – de ressentir les mouvements d’un vrai avion. Les Nains ne l’ont pas fait – je n’étais pas sûre que Petit Nain le vivrait bien – mais ils ont vu le film en 4D “Stories of Intrepid” et ont été secoués comme des pilotes. Ils n’ont pas compris ce qu’ils racontaient mais les images et les mouvements du siège suffisaient. 

Sur le pont, beaucoup de beaux avions et la possibilité de monter dans le poste de pilotage. En redescendant, nous avons même pu discuter avec un ancien marine qui repérait les sous-marins ennemis grâce à son radar. C’était assez fou.

 

Nous y avons passé deux bonnes heures, tellement il y avait à voir et à faire. Et en plus il faisait bien meilleur que dehors où le soleil tapait fort.

Juste à côté, il ne faut pas manquer la visite du sous-marin l’USS Growler. Après un petit musée qui raconte son histoire – que nous avons passé rapidement – nous avons découvert l’étroitesse des lieux, les nombreuses couchettes un peu partout, dans le couloir, à côté des missiles… c’était très impressionnant.

 

Cette visite a vraiment été un super moment !!

 

Escalader l’Empire State Building

Il est incontournable quand on vient à New York pour la première fois. Que vous alliez au 86e ou au 102e étage, la vue est incroyable sur Manhattan. Du nord au sud, de l’est à l’ouest… On aperçoit la Statue de la Liberté, les 3 ponts, Brooklyn, le Queens…

De style Art Déco, le gratte-ciel culmine à 381 m (443 m avec son antenne).

Un conseil : levez-vous tôt pour monter dès l’ouverture à 8h : non seulement vous ne ferez pas la queue mais surtout vous pourrez observer New York sans jouer des coudes.

 

et le Top of the Rock

Autre observatoire, le Top of the Rock est situé en haut du Comcast Building, au coeur du Rockfeller Center. Un peu plus petit que l’Empire avec « seulement » 70 étages, nous étions quand même à 260 m de haut. Pas de 360 degrés cette fois mais 3 plateformes à différents niveaux.

Il aurait sans doute été plus intéressant d’y aller le soir, pour voir la ville illuminée. Mais ça ne fonctionnait pas dans le programme. Du coup, nous étions un peu dans la redite de l’Empire, mais cette fois il faisait partie de la vue ! Nous avons tous préféré ce dernier.

 

et le One World Trade Center

C’est le plus haut des 3 observatoires new-yorkais et de l’hémisphère ouest avec ses 541 m. Nous n’y sommes pas montés mais nous l’avons beaucoup vu puisque notre hôtel était à côté.

 

Expliquer l’inexplicable devant le mémorial du 11 septembre

C’est également incontournable quand on va à New York. Avant d’aller voir les bassins, nous sommes rentrés dans l’incroyable gare du World Trade Center, l’Oculus, dessinée par l’architecte espagnol Salvator Calavatra. Juste à côté, quelques oeuvres de street-art et en toile de fond la fameuse One World Trade Center.

Puis nous nous sommes dirigés vers les bassins. J’ai expliqué. Nous n’avons plus beaucoup parlé pendant quelques minutes.

 

Suivre un match de l’équipe de France dans un bar pendant la Coupe du Monde

Nous étions à New York au moment du match de 1/8e de finale entre la France et l’Argentine. Les Nains n’auraient pas voulu manquer cela donc nous nous sommes rendus dans un bar, le 5th & Mad, qui diffusait le match sur plusieurs écrans. Avec le décalage horaire, il a débuté à 10h.

La première mi-temps a été relativement calme tandis que l’ambiance de la seconde était folle. Nous étions environ 700 dans le bar, majoritairement français et fans de foot. Les Nains chantaient et dansaient. C’était fou.

 

 

Et en plus on a gagné le match !

Et en plus on a gagné la coupe du monde 🙂

 

Jouer au foot au pied du Brooklyn Bridge Park

J’avais prévu une balade dans le Brooklyn Bridge Park et ses environs. La chaleur était telle que nous avons trouvé un coin à l’ombre et nous n’avons plus bougé. Les Nains ont ensuite commencé à jouer au foot quand 2 petits Américains sont arrivés en demandant s’ils pouvaient jouer avec eux.

 

 

Je leur ai expliqué qu’ils ne parlaient pas anglais mais aucune importance. Je me suis donc retrouvée coach/traductrice.

Maman, comment on dit « corner » en anglais ?
Euh, corner ?

Les Américains ont compris et hop c’était reparti. Les Nains ont gagné 10 à 9.

 

et revenir à Manhattan par le pont

Ça c’était l’idée… mais après notre balade/foot/sieste devant le Brooklyn Bridge, il faisait encore trop chaud. Impossible de trouver assez d’énergie pour ça donc nous avons pris une navette fluviale qui reliait le Brooklyn Bridge Park à Financial District, juste en face. Temps de traversée : 5 minutes. Rapide et efficace.

La prochaine fois, on se lèvera tôt !

 

Saluer la grande dame au coucher du soleil

Située sur Liberty Island, la Statue de la Liberté, de son nom officiel « La liberté éclairant le monde », a été offerte par la France aux Etats-Unis en 1886 pour célébrer le centenaire de la déclaration d’indépendance. Cette statue monumentale créée par Auguste Bartholdi (forme extérieure) et Gustave Eiffel (structure interne) mesure 46,05 m et 92,99 m avec le piédestal, soyons précis !

Comme tous les Parisiens, je connais sa réplique érigée sur l’île aux Cygnes. Ce que je ne savais pas c’est qu’il y avait des dizaines de répliques dans le monde entier (39 rien qu’en France) et que l’originale, la première de toutes ces statues, qui a servi de modèle pour cette dernière et celle de New York, est en fait exposée au musée des Arts-et-Métiers à Paris.

Bref.

Grand Nain avait déjà vue la Statue mais de loin en prenant le ferry qui va à Staten Island. L’idée paraissait bonne, car gratuite, mais honnêtement j’avais été déçue car je l’avais déjà vue de très près et ça n’a rien à voir. Je voulais donc que les Nains aille au plus près, donc sur l’île. Mais les bateaux démarrant à 10h, j’ai dû changer d’idée encore une fois à cause de la chaleur.

Nous avons donc fait une croisière au coucher du soleil. Ce qui finalement était la meilleure des idées pour plusieurs raisons :

  • il faisait bien moins chaud
  • nous faisions en plus le grand tour de Manhattan, en passant sous les 3 ponts
  • le coucher du soleil a donné une autre dimension à la ville

 

Et le retour, encore plus beau !

 

Fuir la chaleur à Central Park

Passer du temps dans les parcs est incontournable avec des enfants et en particulier Central Park, le poumon vert de Manhattan. Grand Nain en avait un très bon souvenir et voulait absolument y retourner. Moi aussi. Avec ses 341 hectares, impossible d’en faire le tour en une fois mais nous en avons quand même bien profité.

Nous avons commencé par prendre notre petit-déjeuner au Pain Quotidien au niveau de la 69e rue, juste devant Sheep Meadow, la pelouse la plus connue de Central Park.

 

C’était la fin d’un triathlon ce jour-là et je me demande encore comment les gens ont pu y participer alors que moi j’avais chaud juste en étant assise ?!? Ils sont fous ces Américains.

Nous avons ensuite repéré une grande pelouse dont une partie était à l’ombre et les Nains ont commencé à jouer au foot (même remarque que pour le triathlon, ils sont fous ces Nains !). Cela n’a pas duré très longtemps 🙂

 

Nous sommes ensuite partis vers Conservatory Water, un petit lac où on peut télécommander des bateaux à voile. Nous étions tombés dessus par hasard quand nous étions venus avec Grand Nain, là c’était fait exprès.

 

Petit Nain a vite pris le pli et j’ai pu assister à de folles courses (à environ 1 à l’heure :)) pendant 30 minutes.

 

Juste à côté, pause photo près de la statue d’Alice au pays des Merveilles puis nous sommes retournés près du Pain Quotidien pour le déjeuner. En chemin, nous sommes passés devant la fameuse fontaine Bethesda, qui a laissé les Nains de marbre puis devant un restaurant qui diffusait le match du jour, ce qui les a beaucoup plus intéressés (et moi pas du tout). Re-pelouse à l’ombre, re-foot.

 

Après déjeuner, il faisait vraiment trop chaud, il était temps de nous rafraichir (mais pas dans la piscine publique et gratuite de Central Park, beaucoup trop loin car tout en haut).

 

Se rafraichir cultiver dans les musées

Première étape, le musée des objets et du design, juste à l’entrée de Central Park. Aucun intérêt à part quelques jolies oeuvres très colorées. Nous y sommes restés 30 minutes. Heureusement que les Nains ne payaient pas l’entrée.

En fait je voulais aller au Musée du Design, qui n’est donc pas celui-ci. Mais pourquoi en faire 2 ???
#Déception

 

Il faisait toujours chaud, nous avons donc enchainé avec le super Musée d’Histoire Naturelle. Nous l’avions parcouru au pas de course avec Grand Nain, c’était à peu près pareil mais cette fois nous avons bien vu les dinosaures !!! Magique.

L’entrée comprend le planétarium ou un film. Nous avions déjà vu le premier, nous avons donc choisi le film Amazon Adventures racontant l’histoire de Henry Walter Bates, un naturaliste anglais qui confirma notamment la théorie de l’évolution de Charles Darwin suite à ses recherches sur les papillons en Amazonie. J’ai passé beaucoup de temps à traduire mais c’était très sympa.

 

A l’heure de la fermeture, Grand Nain voulait absolument que nous retrouvions les petits personnages qui prennent vie dans la Nuit au Musée. Après avoir tourné en rond pendant un bon moment, on a fini par en trouver quelques uns, avant que les gardiens nous prient de trouver la sortie rapidement.

 

Designer son propre nounours

Nous n’avons pas du tout eu le temps de faire les boutiques. Grand Nain a trouvé ses baskets dans le premier Footlocker rencontré. C’était donc une affaire qui roule. Pour Petit Nain, point de baskets – il s’en fiche comme de sa première chaussure – humour à 2 balles – mais il aime encore beaucoup les peluches. Je lui ai donc proposé d’en créer un chez Build a Bear (crée un our :)).

C’était trop mignon – et très américain.

Il a commencé par choisir le nounours américain typique puis une musique pour la mettre dans son bras. Après avoir fait tout le catalogue, en passant par Libérée Délivrée, il a pris Mario Bros, qu’il a bien écouté 800 fois pour être sûr. J’ai du sévir avant que le personnel devienne dingue (et moi avec). Il a ensuite fallu « créer » le nounours en intégrant la mousse.

Une jeune femme, spécialement dédiée à cette tâche, demande à Petit Nain s’il préfère qu’il soit mou, ferme ou dur. Ce sera ferme. Et là, le rituel commence.

La jeune femme lui donne un petit coeur et le guide :

  • Frotte le sur ton front pour qu’il soit intelligent
  • Frotte le sur tes muscles pour qu’il soit fort
  • Frotte le sur ton coeur (à gauche hein le coeur) et fais un voeu.

 

Elle l’a ensuite mis dans le nounours avant de le refermer. Petit Nain lui a ensuite choisi des vêtements de footballeur américain. Il ne restait plus qu’à lui trouver un nom et à éditer son certificat de naissance.

Mr Nono était né.

 

Chercher un trésor dans Greenwich Village

Pour notre dernière après-midi, les Nains ont découvert le Village en suivant un jeu de piste créé par Elise, la fondatrice de @NewYorkOffRoad, qui propose des visites insolites et en français.

Le jeu a commencé à Washington Park. Dès les premières questions, les Nains ont réfléchi, observé, écouté… Nous avons admiré les très belles maisons de Waverly Place, qui m’ont fait penser à Londres, puis nous sommes passés devant une des plus vielles maisons en bois de New York, juste en face de l’immeuble de « Friends ». Il parait que beaucoup de monde vient voir cet immeuble alors que c’est celui où vivait le réalisateur – la série a été tournée en Californie.

 

Puis les Nains ont joué à un petit jeu à Christopher Park devant les statues blanches commémorant les évènements du Stonewall Inn. Petit Nain a largement perdu 🙂

Nous nous sommes arrêtés devant Grove Court, un oasis au coeur de Manhattan, chez Murray’s et ses incroyables fromages… Nous avons également assisté à un match de street basket (basket de rue) dans la mythique « Cage ». Elise nous a expliqué que le terrain, plus petit qu’un terrain classique, oblige les joueurs à être beaucoup plus techniques et rapides. Des recruteurs viennent régulièrement les observer et les grands joueurs passent parfois se confronter à eux après la saison. Impressionnant.

 

 

Les Nains avaient très chaud, et nous aussi, la pause dans le petit square avec des points d’eau a été plus qu’appréciée. Ils s’en sont donnés à coeur joie et moi j’ai retiré mes chaussures pour marcher dans l’eau fraiche. Un kiff.

Le goûter-cupcakes et quelques questions plus tard, nous avions fini d’arpenter le Village.

 

Le jeu de piste a duré plus de 2h30 pendant lesquels les Nains ne se sont pas ennuyés une minute. Ils se sont tout de suite pris au jeu en essayant de répondre aux questions et en écoutant Elise leur conter l’histoire de ce quartier.

 

Petit recap de notre Top 12 sur la carte

Ce que j’aurais aimé faire si nous étions restés plus longtemps

Du shopping

New York, comme le reste des Etats-Unis, est une mine d’or pour les vêtements, chaussures et autres jeans, moins chers qu’en France. C’était d’autant plus vrai dans les outlets en périphérie des villes mais c’est déjà pas mal sur Canal Street.

Pour les articles de sport, autres que les baskets même s’il y en a, rendez-vous chez Paragon, 867 Broadway.

Times Square

On a essayé de motiver Petit Nain après notre croisière car nous avons pris un bus jusque-là mais il était vraiment trop fatigué. Mais je vous conseille d’y faire un tour et particulièrement le soir.

Les autres quartiers de Manhattan

Little Italie, Chinatown… New York ne se visite pas en 4 jours.

Brooklyn

Népoux et moi avons visité ce borough de New York à vélo l’année dernière avec New York Off Road (oui encore). Dumbo, quartiers résidentiels et industriels, street-art, restaurants tendances… nous avions adoré…

Le Queens et le Bronx

Je n’y suis encore jamais allée et j’ai vraiment envie.

 

Conseils pratiques

Achetez un City Pass

Indispensable si vous voulez faire des économies pour votre première fois à New York. Il comprend la plupart des activités que nous avons faites : l’Inprepid, l’Empire State Building, le Top of the Rock, la croisière et le Musée Américain d’Histoire Naturelle. Il ne restait que le ticket du Metropolitan Museum of Art, pas le temps. Pas de file d’attente et une économie de 80 dollars si vous les faites toutes. Il est valable 9 jours à compter du premier ticket utilisé.

 

Se déplacer

Une fois que vous aurez utilisé le métro new-yorkais, vous adorerez… celui de Paris 🙂

le métro à New York

 

Le réseau n’est pas équivalent partout, les entrées de métro sont en général pour une seule direction (on ne peut pas prendre une entrée et décider ensuite dans quel sens on va, il faut bien lire les directions avant d’y rentrer), cela ne sent pas très bon… mais il a le mérite d’exister. Nous l’avons beaucoup emprunté à cause de la chaleur mais ne vous attendez pas à ce qu’il vous mène partout, à New York on marche beaucoup même en prenant le métro.

Nous avons tenté le bus mais l’intérêt est limité à cause du trafic, sauf dans les endroits proches de l’Hudson car le métro n’y va pas. Le mieux dans ce cas est encore de prendre un des nombreux cab (taxi) jaunes. Ils ne sont pas trop chers et le soir cela nous a bien aidé quand Petit Nain était trop fatigué après des heures de marche.

 

Se loger

Nous étions à l’hôtel cette fois mais je vous recommande plutôt de louer un appartement via Airbnb ou Booking. En famille c’est beaucoup plus pratique.

 

Manger

Pas facile de bien manger à New York quand on ne connait pas. Sauf si vous ne cherchez que des pizzas et des burgers (mais pas forcément les meilleurs). Au fil du temps, je sais où j’aime aller manger et j’ai tendance à retourner dans mes lieux favoris. Je vous en livre quelques-uns.

 

Petit-déjeuner

Le Pain Quotidien

C’est simple, bon et il y en a partout, et surtout à Bryant Park et Central Park (où il y en a plusieurs)

 

Maman

Mon coup de coeur, j’adore cette petite enseigne et particulièrement le coffeeshop de Tribeca : avocado toast, viennoiseries, gâteaux… tout est super bon. Cette marque a été créée par un couple franco-américain avec des recettes de leurs mamans. J’adore et les Nains ont validé à 200%. Bref courrez-y, également pour le déjeuner

Déjeuner

Mon burger végétarien préféré, et celui des Nains, est chez Shake Schak. Et mon Shake Schack préféré est à Madison Square Garden à côté du Flatiron.

 

Il y a aussi Five Guys et on peut déjeuner aussi dans les 2 restaurants du petit-déjeuner. Vous pouvez aussi pique-niquer dans les parcs en passant chez Wholefood avant.

Un endroit à voir aussi, c’est Smogasburg, un rassemblement de foodtrucks proposant différentes cuisines du monde à Brooklyn. Ça se passe tous les samedis à Williamsburg et dimanches à Prospect Park.

 

Dîner

La meilleure pizza de New York est chez Adrienne’s (Financial District). Il y a des tables dans la rue derrière la pizzeria. C’était particulièrement agréable parce qu’il faisait bon. Nous avons commandé une pizza pour nous 3, ce qui nous a bien suffi.

 

Nous avons aussi beaucoup aimé les gnocchis dans un des corners dégustation chez Eataly, un magasin d’alimentation.

 

Voilà vous savez tout. J’espère que mes visites et conseils pour découvrir New York en famille vous ont plu. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez, trop long?, ou si vous avez d’autres spots incontournables en commentaires !

Beaux voyages 🙂

Que faire à New York avec des enfants ?
5 (100%) 1 vote

Vous aimerez peut-être

1 commentaire

  • Répondre LaurenceTahitiWorld 13 août 2018 at 3 h 56 min

    Super article. Il me faudrait le même en version hiver ! On y sera en décembre avant de venir à Paris puis Londres.
    Je vais noter les conseils surtout pour les moments de visite dans la journée.
    Laurence.

  • Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    error: Contenu protégé