France

15 activités à faire en famille à Avoriaz

8 mars 2021
Activités en famille à Avoriaz

Hello, hello,

La montagne sans le ski, on y va ou pas ? Qu’est-ce qu’on va faire sans skier, est-ce qu’on ne va pas s’ennuyer ?

Ben non en fait ! C’est top.

L’année dernière j’avais décidé de ne pas aller skier en 2021, pour faire une pause côté budget. Et puis la crise sanitaire est arrivée. Avec son lot de confinements et de couvre-feux. Le besoin d’aller prendre l’air, pas trop loin, s’est fait sentir.

On a failli partir quelques jours avant les vacances scolaires, persuadée que le gouvernement allait empêcher les déplacements inter-régionaux. Le mauvais temps annoncé nous a refroidi (HA HA HA) et tant mieux.

Car un des rares avantages de la situation, ce sont les promos qui ont débarqué et notamment chez Pierre & Vacances à Avoriaz. J’avais envie de découvrir cette station piétonne. Même sans ski.

Il était donc écrit que nous irions à la montagne pendant les vacances, comme d’habitude, enfin presque.

 

Au programme des réjouissances

Une balade en calèche
Un vol en parapente
Un ravitaillement à Morzine
Une randonnée en raquettes
Une sortie en motoneige
Des tours sur la patinoire
Une partie de laser game
Des descentes en luge
Une promenade dans la station
Un escape game outdoor Harry Potter
Un barbecue dans le Lil’Stash
Du ski de fond et/ou du ski de randonnée
Une initiation au biathlon
Une balade en chiens de traineau
Du ski-joering
Du temps pour profiter de notre appartement

 

Nos activités en famille pendant cinq jours

Se prendre pour un oiseau en parapente

On a commencé par prendre de la hauteur. Histoire d’appréhender notre environnement puisque nous ne pouvions pas accéder aux sommets. Et quelle bonne idée !

Nous les avions vus en arrivant sur la station. Ils volaient sous un soleil resplendissant, au milieu d’un magnifique ciel bleu. On avait hâte !

Et puis le lendemain il faisait gris.

Je me suis dit que c’était vraiment dommage car évidemment il était prévu grand beau tout le reste de la semaine !

Une navette nous a emmenés à l’endroit du décollage, à 5 minutes de la station. Quatre instructeurs étaient déjà en place, dont deux pour nous. Les Nains ont été appelés en premier.

Leur instructeur les a équipés et leur a donné les instructions : courir droit devant, le plus vite possible jusqu’à ce qu’ils s’envolent. Et kiffer.

 

Quand le vent a soufflé dans le bon sens, le tandem du Petit s’est élancé. Puis celui du Grand.

Ils ont couru droit devant
La voile s’est levée
Ils ont continué de courir
Et ils ont décollé.
Magique.

Nous avons ensuite attendus que les instructeurs remontent (les Nains nous attendaient en bas), qu’ils remettent les ailes en place et surtout que le vent veuille bien souffler, de préférence dans le bon sens.

J’avais prévenu Arnaud, mon instructeur, que je risquais d’avoir la nausée. Donc pas de voltige pour moi, contrairement à Népoux et aux Nains. Après avoir couru et décollé sans encombre, il m’a donné les commandes quasiment tout le vol. J’étais donc concentrée sur autre chose que mon appréhension d’être malade et c’était dingue.

Parapente au-dessus de Morzine

 

Ils les a reprises pour l’atterrissage, évidemment. La piste habituellement réservée pour les parapentes ne l’était plus pour des besoins de place (il y a plus de monde sur le front de neige), il fallait donc bien viser.

Aucun problème pour Arnaud ! Nous avons atterri en douceur.

C’était drôlement bien cette expérience, dommage il manquait juste le soleil car c’est quand même plus joli quand il fait beau !

La preuve.

crédit photos : Aéro-bi

Contact et tarifs : Aero-bi 

85 euros par adulte, 75 euros jusqu’à 12 ans. 20 euros pour le film et les photos.

À réserver avant d’arriver en station car très prisé quand les remontées ne fonctionnent pas.

 

S’occuper du ravitaillement à Morzine

Arnaud m’avait conseillé de faire mes courses à Morzine, les tarifs étant excessifs à Avoriaz. Nous avons donc fait une petite promenade jusqu’au Carrefour local pour faire le plein. Et nous avons bien fait ! Il était bien mieux achalandé et surtout moins cher.

 

Bon le retour a été long. Les sacs pesaient un peu lourd, surtout pour Népoux, et nous nous sommes trompés de bus. Au lieu de prendre la navette directe et gratuite entre Morzine et Avoriaz, nous avons pris celle qui menait au téléphérique. Que nous avons pris, pour la modique somme de 25 euros à quatre 🙁

Le problème c’est que l’arrivée du téléphérique était en bas d’Avoriaz. Et que notre appartement était… en haut.

Voilà voilà.

Il y a certes des ascenseurs et escalators publics mais évidemment certains ne fonctionnaient pas. Et marcher dans la neige qui se réchauffe avec les courses… en montant… Ben t’es content d’arriver, surtout Népoux !

Mais ça valait le coup.

 

Randonner en raquettes

Nous avons fait notre première randonnée-raquettes l’année dernière à Serre-Chevalier. Cela avait été… épique. Plus de 4 heures de montée au lieu des 2 heures initialement prévues, et une descente en luge à la frontale car il faisait nuit noire (bon ça c’était chouette).

Les Nains m’avaient donc dit PLUS JAMAIS.

Donc là je n’ai pas réservé une mais deux balades 😀 Normal.

Ils n’ont donc pas sauté de joie à l’annonce de cette activité. J’ai évité de préciser qu’il y en aurait 2, ou qu’elles duraient 3 heures 😆 Pas folle la guêpe !

Nous avons donc rejoint Rudy, notre guide, pour chausser nos raquettes de bonne heure, 9h, et de bonne humeur. À cette heure-ci, Avoriaz dort encore, nous étions donc relativement seuls sur les chemins. Nous avons quitté le chemin pour aller un peu plus dans la forêt, là où seules vont les raquettes.

Et les chamois sont apparus.

Trop loin pour moi, j’ai juste vu des petites taches noires. Mais les autres m’ont assuré qu’ils les voyaient !

Cela n’a pas gâché mon plaisir de marcher au milieu des montagnes, sans autre bruit que nos raquettes qui crissaient sur la neige… et le Petit qui demandait quand était la pause.

 

C’était chouette et la deuxième l’a été encore plus.

Car nous sommes allés un peu plus loin, faire nos propres traces. C’était plus dur car nous sommes allés dans la pente. Il a fallu accepter et maitriser la descente en y allant franchement. Après 2/3 pas mal assurés, chacun a pris le pli et le rythme. Nous étions cette fois vraiment seuls (enfin avec les 4 autres personnes du groupe).

Rudy m’a expliqué qu’il ne venait pas par ici dès la première balade car il a besoin de voir si comment les gens marchent avant. C’est vrai que c’est un peu plus difficile physiquement mais c’est vraiment ce dont j’avais envie. Être dans la neige avec les montagnes à 360 !

Même le Petit a apprécié la balade ! (bon ok on avait négocié une heure de jeux vidéo s’il ne râlait pas une seule fois… mais ça lui a plu)

 

Contat et tarifs : Rudy (06 11 47 27 43)

27 euros par personne, raquettes et bâtons compris, groupe de 8 personnes max (pour info on a vu des groupes beaucoup plus nombreux et à des prix bien plus élevés).

À réserver aussi avant d’arriver en station car très prisé quand les remontées ne fonctionnent pas.

 

Piloter une motoneige

Ce n’est pas écolo, je sais.

Mais je savais aussi que ça ferait plaisir à tout le monde. Alors j’ai réservé. Et c’était vraiment sympa de piloter cette grosse machine, chacun avec un Nain derrière.

La balade sur les chemins est tranquille, l’engin se prend assez vite en main. Ça se complique un peu quand on arrive sur un circuit balisé pour les motoneiges entre les arbres ! Là il faut se concentrer un minimum, appréhender les virages, bien se pencher sur les côtés, laisser de l’espace avec la motoneige qui précède, au cas où, ne pas freiner brusquement.

La balade dure environ 45 minutes. Ça passe très vite.

À notre arrivée, le soleil était en train de se coucher.

 

Contat et tarifs : Avoscoot

145 euros la balade d’environ 1h, encadrée par plusieurs guides. 2 personnes par machine. Pour info ils ont un petit circuit pour les enfants également et en temps normal, il y a aussi des balades de nuit.

 

Virevolter sur la patinoire

Euh…

Faire des tours quoi.

Elle fait partie des incontournables des stations et les Nains aiment bien alors ils ont chaussé les patins pour une petite session de “tourne en rond”.

 

Tarifs : 6 euros/adulte – 5 euros/enfant : entrée et location des patins, pas de durée imposée.

 

Se défouler lors d’une partie de laser game

J’avais repéré cette activité mais elle se déroulait à Morzine donc, j’avoue, on a eu la flemme.

Heureusement la station avait pris soin d’organiser des activités différentes chaque jour pour les enfants et… le laser game était au programme du mercredi après-midi.

Donc, après les 3 heures de raquettes, nous avons couru au centre de la station et les Nains ont pu participer à une partie. Le terrain est sans doute beaucoup plus grand à Morzine mais c’était fun (et moi j’étais congelée en les regardant).

 

Tarifs : 10 euros les 20 minutes par enfant.

 

Flâner dans les ruelles

Et découvrir de très jolis chalets en bois avec des formes pas banales. Ce qu’on en voit est souvent le sommet immergé de l’iceberg. Ils paraissent tout petit et en fait ils peuvent être sur plusieurs étages.

 

Les résidences aussi sont très bien intégrées dans l’environnement.

 

Dévaler les pentes en luge

La luge a fait partie des denrées très rares dans les stations pendant les vacances scolaires. Au même titre que les skis de fond, de rando et les raquettes.

Nous n’en avons pas loués les premiers jours, les Nains glissaient sans. Et puis je me suis dit que ce serait mieux quand même.

Et j’ai eu de la chance. J’en ai trouvé 2, dans 2 boutiques différentes, au moment où des gens les rapportaient. À peine rentrées, déjà relouées.

J’ai eu quelques frayeurs devant les cascades du Petit mais ça va, rien de cassé.

Tarifs : 5 euros la journée par luge.

 

Se croire à Poudlard pendant un escape game outdoor Harry Potter

Alors celle-ci autant vous dire que je ne pouvais pas la louper.

Un maléfice a condamné l’accès à la plateforme 9 ¾ de la gare de King’s Cross ! L’accès au Poudlard Express se trouverait désormais dans votre ville… C’est à VOUS Moldus de déjouer ce mauvais sort en retrouvant l’accès à la plateforme !
Mais attention : le train passera dans 2 heures !

Il ne m’a pas fallu longtemps pour réserver.

Une fois le pack acheté, on a reçu les instructions par mail pour nous rendre sur le lieu de départ du jeu. C’est là que le compte à rebours a commencé. Nous sommes donc partis à la recherche des quatre lieux représentant les maisons de Poudlard.

 

Dans chacune d’elle, nous devions résoudre des énigmes dont les solutions sont des mots indices. Une fois rassemblés, nous obtenions des mots codes à conserver pour la mission finale.

Gryffondor Serdaigne, Pouffsouffle, Serpentard… On plonge très vite dans l’ambiance en lisant les énigmes sur fond de la musique du film !  Ce n’est pas toujours évident et il nous a fallu parfois prendre des chemins de traverse (HA HA HA) pour trouver certains points GPS.

 

C’est très ludique qu’on soit fan – comme moi – ou pas du sorcier. Et quand on a un problème, on appelle le numéro communiqué.

Attention le temps passe très vite, surtout quand on marche lentement dans la neige. J’avais envie d’aller chercher tous les indices dans chaque maison mais c’est un escape game ! Il faut donc être un peu stratège pour aller au bout du jeu.

Comme on n’est pas vraiment stratège, on a pris notre temps et du coup nous n’avons pas pu aller au bout.

C’est un peu frustrant mais c’est le jeu.

 

Contact et tarifs : Insolit Prod

69 euros la partie. Si vous êtes fan des escape games et de Harry Potter, le jeu est disponible dans 37 villes dont 9 stations.

 

Se balader en calèche

Ce sont elles qu’on voit en premier quand on arrive à Avoriaz. Elles ou plutôt eux, les chevaux, sont emblématiques de la station. Ils permettent de se balader ou d’éviter de trainer ses valises dans la neige.

Évidemment je me suis posée la question de leur bien-être. Et voilà ce que l’office de tourisme a répondu :

Ils travaillent 3h par jour maximum en fonction des conditions de neige et du nombre de courses, chaque cocher a environ 5 chevaux, qui sont soignés à l’écurie dédiée à Avoriaz 😉 l’été, ils paissent en troupeaux dans des prés de montagne. Certain d’entre eux sont des chevaux sauvés de l’abattoir. Il y a un véritable amour du cheval ici à Avoriaz.

Nous voilà rassurés.

Nous avons donc profité de leur aide précieuse les premier et dernier jours et les avons regardés trotter le reste du temps.

 

Avoriaz propose beaucoup d’autres activités pour les familles

Un de nos leitmotivs cette semaine était de ralentir le rythme. Donc il a fallu faire des choix dans les activités. Mais comme ça pourrait aussi vous intéresser, voici ce que j’avais mis sur ma liste et que nous n’avons pas fait, soit parce que tout était complet, soit par manque de temps, soit pas envie, tout simplement.

 

Lil’Stash

J’avais très envie d’aller faire un tour dans cet endroit à la fois snowparc dédié aux enfants et espace ludique agrémenté de cabanes perchées, de passerelles suspendues, de toboggans… et de barbecues, le tout accessible gratuitement.

Mais à pied il fallait compter environ 45 minutes pour nous y rendre (et donc autant de temps pour revenir), ce qui après nos balades en raquettes et autres activités ne nous faisait plus autant envie. On ira à ski une prochaine fois.

crédit photo : Loïc Bouchet

Le ski de fond et/ou du ski de randonnée

Pour réserver une initiation à l’une de ses 2 disciplines, il faut réserver des skis. Et pour réserver des skis, tu as besoin de savoir quand sera ton cours. Que tu ne peux pas réserver tant que tu n’as de ski. Qui ont été pris d’assaut… Et comme les stations ne sont pas équipées pour une demande aussi forte…

Donc on a abandonné l’idée.

En même temps, quand j’ai vu certaines personnes galérer, je me suis dit que ce n’était pas bien grave et qu’on ferait ça une autre fois.

Une seule reco si vous voulez en faire, pensez à réserver longtemps avant votre arrivée si les remontées sont toujours à l”arrêt.

 

Une initiation au biathlon

Même problème ! Pour le biathlon, il faut des skis de rando. J’ai vu des initiations au centre de la station et j’aurais bien aimé mais bon.

Pas de ski, pas de biathlon.

 

Une balade en chiens de traineau

Nous avons découvert cette activité il y a quelques années à Serre-Chevalier. Et je suis toujours aussi indécise sur le j’aime/j’aime pas.

J’aime les chiens, ils sont beaux et ça se voit qu’ils aiment courir.
Mais je n’aime pas les voir attacher, ni être transportés dans des cages.

 

Cette activité a connu un boom de réservation également cette année donc de toute façon tout était complet. Si cela vous intéresse, pensez encore une fois à réserver en amont.

 

Le ski-jöering

Ou ski attelé comme disent les Suisses (nous avons parlé du ski attelé avec Julie dans l’épisode 32 du podcast sur les stations du Valais).

Cette discipline se pratique avec un ou plusieurs chevaux attelés qui tractent un ou plusieurs skieurs. Il est indiqué que tenir sur des skis est un plus mais que la condition n°1 est d’aimer les chevaux.

Comme pour les chiens, je ne sais pas trop quoi en penser même si je suis convaincue qu’ils sont bien traités. J’ai préféré m’abstenir tout simplement.

crédit photos : www.avoriaz-skijoering.com

 

Et si on parlait de notre chouette appartement Pierre & Vacances

C’était presque une activité en soit. On en a bien plus profité que d’habitude pour plusieurs raisons :

  • pas de cours de ski à 8h30 tous les matins donc no stress au réveil,
  • le couvre-feu à 18h,
  • une envie de profiter de ce bel espace !

Pour la petite histoire, le concept Pierre & Vacances a été fondé par Gérard Brémond à Avoriaz en 1967 ! Et il ne s’est pas arrêté à un seul bâtiment. J’ai profité de leurs supers promos pour réserver un appartement moins de trois semaines avant de partir. Comme les résidences n’étaient pas complètes, ils ont regroupé certaines d’entre elles ce qui nous a valu, en plus, d’être surclassés ! Trop cool.

Nous étions donc à l’Altaïr dans le quartier des Crozats, en haut de la station. La résidence est hyper bien située, que ce soit pour nos activités ou le centre de la station où se trouvaient les restaurants, les magasins et les activités.

La première chose qu’on apprécie en arrivant, c’est l’espace ! Cet appartement peut accueillir 7 personnes et comprend :

  • 2 chambres (ô joie),
  • 1 salle de bain et 1 salle de douche (double joie),
  • 1 salon, salle à manger, cuisine bien équipée très agréable (triple joie)…

C’était donc un grand cocon qui en plus d’être confortable était bien joli avec sa déco épurée et montagnarde.

 

Bon moi ce que j’ai vraiment sur-kiffé, c’est cette vue, matin, midi et soir… Et ce balcon ! Idéal pour faire une pause thé-tarte à la myrtille entre 2 activités !

 

Pour trouver les bons plans de Pierre & Vacances, consultez leur site !

 

Donc Avoriaz en famille sans ski c’était…

Vraiment très chouette.

On ne s’est pas ennuyé une minute et surtout on a fait plein d’activités : parapente, randonnée en raquettes, motoneige, luge, laser game, escape game… Nos journées étaient bien remplies sans l’être trop. L’idée était de s’aérer, de profiter et de découvrir la montagne autrement. Et c’est exactement ce qu’on a fait !

Alors oui on aurait bien aimé dévaler les pentes de l’immense domaine des Portes du Soleil à ski et manger en terrasse ! Mais on le savait avant d’arriver donc ce n’était même pas un sujet et on n’a pas été frustré.

On n’a qu’une envie, repartir l’année prochaine, pour faire du ski… et d’autres activités bien sûr.

Vous connaissez Avoriaz ? Vous aimez cette station ?

 

Stéphanie

 

 

Vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Répondre Jasmine 11 juin 2021 à 10 h 32 min

    Vous avez drôlement dû vous amuser en montagne avec toutes les activités que vous suggérez de faire ! J’adore vos photos, elles sont vraiment très réussies. Sur ce, bonne journée à vous !

    • Répondre Stéphanie 16 juin 2021 à 16 h 42 min

      Oh oui, la montagne sans ski, c’est bien aussi 🙂

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.