Podcast

Épisode 4 – un bateau en tour du monde confiné aux Bahamas

17 mai 2020
Épisode 4 - Aurore, un bateau en tour du monde confiné aux Bahamas

Mon invitée, Aurore

Aurore et Franck se sont rencontrés le 1er avril 2013, alors qu’ils se sont retrouvés à partager la même chambre dans une auberge de jeunesse au Panama. Un joli poisson d’avril franco-allemand qui donnera naissance à Ava en 2014 et Karl 3 ans plus tard.

Aurore et Franck décident un beau jour de partir faire le tour du monde pour une durée indéterminée. Un projet fou quand on sait que Franck a dû apprendre à naviguer en quelques semaines !

Ils ont largué les amarres de Tropicool, le nom de leur bateau, mi-octobre pour Barcelone, leur première escale. Un baptême en fanfare puisque c’est à ce jour leur pire navigation. Depuis ils ont traversé l’Atlantique et sont amarrés aux Bahamas en attendant l’autorisation de lever l’ancre à nouveau.

Prochaine étape, le rendez-vous  à Nassau le 2 juin pour obtenir leurs visas pour les Etats-Unis. L’idée serait d’aller jusqu’à New York et pourquoi pas le Canada.

“No plan is the plan.”

 

Un tour du monde en bateau

L’itinéraire classique qui prend environ 3 ans

France – Les Canaries – traversée de l’Atlantique – Cap Vert – Caraïbes – Canal de Panama – traversée du Pacifique -Polynésie française – Australie – Nouvelle Zélande – Madagascar – Afrique du Sud – re-traversée de l’Atlantique – Brésil – re-Caraïbes – re-re-traversée de l’Atlantique.

Mais avec le confinement, Aurore sait déjà qu’ils passeront à nouveau du temps aux Caraïbes l’hiver prochain.

Il n’est pas exclu qu’ils s’arrêtent avant, après le Pacifique, ou qu’ils s’installent ailleurs qu’en France un jour. En tout cas pas question de ne jamais s’arrêter de naviguer.

La carte des escales depuis le départ

Un bateau de rêve

Il s’agit d’un Léopard 50. Aurore et Franck l’ont notamment choisi car ils n’ont pas besoin de passer sur les côtés pour aller à l’avant, bien plus pratique avec des enfants.

Conseils d’Aurore :

  • ne pas partir en tour du monde avec un bateau neuf. Beaucoup de choses ont du être changées depuis le départ et pas des moindres.
  • bien vérifier ce qui est compris dans le service après vente car tous ces changements auraient pu coûter très cher et visiblement tous les constructeurs ne prennent pas tout en charge.

Quelques formations utiles pour les marins d’eau douce

On peut partir en tour du monde même quand on n’est pas un navigateur aguerri mais il est utile de faire quelques formations et notamment médicales (car on peut être très loin des côtes), réparation de voiles, météo, mécanique diesel, sécurité en haute mer (avec hélitreuillage :)).

L’organisme de formations : Sail the world (organisme de soutien aux navigateurs) associé à Escale formation technique.

Le budget à prévoir

Les gros postes de dépenses sont le leasing du bateau et l’essence. Mais comme la famille a résilié toutes les assurances pour la maison, la voiture… le budget mensuel est équivalent voire inférieur à celui qu’ils avaient avant de partir.

 

Pour suivre la Tropicool Family

 

Pour finir

Si vous avez apprécié cet épisode, n’hésitez pas à vous abonner, mettre une petite note 5 étoiles ou un commentaire sur Apple Podcast (merciiiiii).

Vous pouvez retrouver le Podcast sur Instagram https://www.instagram.com/familleetvoyages_blog/

 

Si cet épisode vous a plu,
n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest.

Épisode 4 - Aurore, un bateau en tour du monde confiné aux Bahamas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À bientôt pour le prochain épisode

D’ici là, prenez soin de vous et évadez-vous avec Famille & Voyages, le podcast.

 

Stéphanie

Crédit music : Luk & Jo

 

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.