Humeur

Comment faire le bilan de l’année 2019 ?

14 janvier 2020
retour sur 2019

Pas de bonnes résolutions cette année mais… des perspectives ! De toute façon je les oublie aussi vite que je les ai prises. Un peu comme les horoscopes : j’en lis 2 ou 3, il m’annonce que cette nouvelle année est mon année, donc je suis contente. Avec quand même Mars qui chamboule tout en juin mais heureusement Jupiter reprend la main en septembre… ou l’inverse. Et je lis quelques autres signes, qui disent grosso modo la même chose avec des planètes et des mois différents. Voilà voilà.

Donc pas de bonnes résolutions. A la place, je vais faire le point sur ce que je veux et imaginer le plan d’actions pour y arriver. C’est une méthode que j’ai lue dans la news de Pauline Laigneau.

 

Etape 1 : analyser l’agenda de l’année écoulée

Pour comprendre comment j’ai organisé mon temps : là où j’en ai pris trop ou pas assez, ce que j’ai envie de changer…

Compter 1h.

2019 est une année particulière puisque mon agenda a complètement changé depuis la liquidation de ma compagnie. J’ai donc fait des colonnes pour distinguer ce que j’ai fait côté pro (en plus de mes journées de travail “classiques” notamment ou les voyages qui m’obligent à quitter la maison plusieurs jours), avec les Nains (en dehors des devoirs 🙂 ), avec Népoux et juste pour moi.

Ce que j’ai constaté

  • côté pro : je suis partie en moyenne une fois par mois entre janvier et juillet (ce qui est beaucoup). Depuis octobre, je me suis beaucoup éparpillée sans être très productive (au sens pro du terme). Je pense que c’est ma façon à moi de tester des choses et de faire le tri ensuite. En décembre j’ai commencé à voir un peu mieux vers où je voulais aller et je mets en application maintenant : une formation pour améliorer le blog (qui me servira aussi dans mon futur job), une réflexion autour d’un projet et la formation qui va avec et bien sûr la recherche du futur job en parallèle au cas où le projet n’aboutirait pas tout de suite.
  • côté Nains : j’organisais de moins en moins de choses en dehors des vacances. Je me suis bien rattrapée depuis octobre, il faudra que je trouve le juste milieu ensuite. Je passe beaucoup plus de temps sur les devoirs, pareil, il faudra trouver le bon équilibre pour la suite.
  • côté Népoux : oups… voilà ma marge de progression. Nous n’avons pas pris beaucoup de temps uniquement pour nous en 2019. La bonne nouvelle c’est que ce sera facile de faire mieux en 2020 !
  • côté “juste pour moi” : j’ai fait un bilan de compétence Switch entre février et mars qui m’a pris beaucoup de temps (6 semaines d’exercices quotidiens, une présence physique hebdo : pas toujours facile et je n’y ai pas trouvé toutes les réponses que j’attendais donc pas totalement convaincue). Depuis octobre, je prends beaucoup de temps pour le yoga, j’ai vu plus de copines, j’ai plus de temps pour le blog mais je ne suis pas très bien organisée donc j’ai l’impression de ne jamais me poser. C’est mon premier objectif de l’année : rationaliser, ne pas courir tous les lièvres à la fois, faire des choix et avancer.

 

Etape 2 : faire le tri dans son entourage

Pour voir plus les personnes qui nous font du bien et éloigner celles qui sont toxiques : on reprend l’agenda et la liste de ses contacts et on note les personnes qu’on veut voir davantage (parce qu’elles nous disent les vraies vérités tout en étant bienveillantes, parce qu’elles nous donnent toujours le sourire…) et celles qu’on va juste supprimer des contacts.

J’en profite pour envoyer des messages à toutes les personnes avec qui j’ai envie de renouer le contact via linkedIn, Facebook ou Instagram.

Compter 30-45 minutes en fonction du nombre de messages à envoyer 🙂 .

Je suis assez contente de constater que j’ai plus d’ami(e)s bienveillantes que toxiques (je les ai déjà éliminé(e)s en fait). Mais je me suis rendue compte qu’il y en avait quelques-un(e)s qu’il était temps de recontacter, que ce soit en pro ou en perso. La période de janvier est parfaite pour cela puisque l’excuse des voeux passe comme une lettre à la poste.

 

Etape 3 : tirer des conclusions

Pour que le bilan serve d’enseignements : on attaque la partie réflexion.

Compter 30 minutes.

Il faut se poser 3 questions simples et essayer d’être objectif(ve) en étant bienveillant(e) avec soi-même (ce que je ne suis pas la plupart du temps, comme toutes les femmes quoi). Je vous mets quelques exemples.

Qu’est-ce que j’ai particulièrement bien réussi cette année ?

  • mon travail (parce que la liquidation ne le remet pas en cause) dont la gestion des voyages comme la Martinique et Miami.
  • l’organisation de mes voyages en famille et en amoureux : Rome, Vienne puis l’apothéose avec la Polynésie, THE voyage, le graal du GP !
  • diversifier les repas : je passe pas mal de temps à chercher de nouvelles recettes qui pourront plaire aux petits et aux grands. Et j’ai eu quelques jolis succès comme le dahl lentilles corail/patate douce, les pains cocotte, la brioche Babka… (recettes à venir sur le blog)

De quoi suis-je fière ?

  • de mes enfants quoi qu’il arrive (et même s’ils me cassent les pieds souvent parfois).
  • de mes progrès en yoga : j’y consacre beaucoup de temps et d’énergie et j’adore ça.

Qu’est-ce que je n’ai pas réussi et, avec le recul, qu’est-ce que cela m’a appris ?

  • mon switch : même s’il n’est pas écrit qu’on en ressort avec l’idée du siècle et toutes les astuces pour la mettre en oeuvre, je crois que j’attendais un déclic. J’y ai quand même compris que mon souci n’était pas mon métier mais ma hiérarchie et que même si j’aurais eu envie de switcher (changer de job/créer ma boite en gros) au bout de 2 semaines, je ne le ferai peut-être jamais (bon ça je travaille encore dessus :)). J’ai prévu de m’y replonger dans les prochaines semaines pour voir si ça me parle davantage.
  • à obtenir une promotion : je ne suis vraiment pas douée pour cela et je dois faire beaucoup mieux la prochaine fois car on ne doit pas accepter un salaire/un titre qui n’est pas en adéquation avec ses responsabilités. Ce n’est pas simple mais ça se travaille et surtout il ne faut pas attendre trop longtemps ou que cela vienne tout seul.
  • à laisser Le Grand gérer son année de 4e comme il l’entend : comme je lis pas mal de livres/sites sur l’éducation, j’ai bien compris qu’il faut accompagner ses enfants et non les obliger à faire les choses comme je les ferai (ou comme je les ai faites à son âge)… J’ai encore une bonne marge de progression là-dessus.

 

Etape 4 : commencer à faire de petits changements

Pour que tout ce travail ne soit pas vain !

Comptez un certain temps. J’y suis revenue plusieurs fois pour compléter.

Vous le savez sans doute mais il faut entre 21 et 30 jours pour qu’un changement devienne une habitude. Bon cela dépend beaucoup du type de chose à changer et de la personne. J’ai beaucoup aimé l’article de Clément sur le sujet (à retrouver ici). En gros, pour installer une habitude, il faut y aller par étapes (oui encore) :

  • installer une habitude à la fois. On peut néanmoins choisir une habitude dans différents domaines sans les démarrer en même temps.
  • définir un objectif précis pas juste “manger plus sain” par exemple.
  • s’astreindre à un rituel, le même jour, à la même heure…
  • le faire tous les jours.
  • mais petit à petit (si vous voulez courir une heure tous les matins, commencez par 20 minutes…).

Ma routine n’est pas encore complètement calée car j’ai de nouvelles choses à y intégrer en janvier mais voilà 2 changements que j’aimerais transformer en habitude :

  • développer le blog via la formation que j’ai commencé le 6 janvier -> j’y travailler presque tous les matins et d’ici la semaine prochaine tous les matins.
  • faire une séance quotidienne de yoga que ce soit en cours ou à la maison -> j’y travaille déjà mais j’ai encore du mal à l’intégrer à la maison.

 

Etape 5 : créer mon plan 2020

Commencez déjà par votre bilan 2019 et je reviens vers vous très vite pour le plan 2020.

 

En bref,

se poser pour faire un vrai point de temps en temps c’est bien. Il faut prendre le temps et le faire sérieusement pour que cela ait un intérêt mais je me sentais un poil plus légère à la fin.

Dites moi ce que vous en pensez, si ça vous dit d’essayer ou si vous avez d’autres méthodes, ça m’intéresse 🙂

 

Faites un bon bilan 🙂

 

Stéphanie

 

Vous aimerez peut-être

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.