Polynésie

Carnet de voyage : Tahiti en famille

8 novembre 2019
La plage de Pointe Venus

Paris 19h30, nous embarquons pour l’autre bout du monde.
Los Angeles, 6h, petite promenade dans l’aéroport, après plus de 10h d’avion ça fait du bien.
Tahiti, 15h30/5h30 locales, atterrissage à l’autre bout du monde et colliers de fleurs à la sortie de l’aéroport 🙂

Nous sommes en famille à Tahiti.
C’est dingue mais comme il fait nuit, on ne réalise pas.
On pourrait être n’importe où.

Pas de temps à perdre : Tahiti Wifi, Francs pacifiques et voiture de location récupérés, google maps activée… Les vacances peuvent commencer.

Nous avons passé 5 jours en tout à Tahiti, 2 au début puis 3 à la fin.

 

On commence avec la carte

 

Notre programme 

Jour 1 : intégrer le décalage horaire polynésien
Jour 2 : faire le tour de Tahiti par la route
Jour 3 : plonger en famille à Tahiti
Jour 4 : naviguer vers Tetiaroa ou se passer la journée au Sofitel ?
Jour 5 : garder un souvenir indélébile de ce merveilleux voyage
Nos hébergements
Où manger à Tahiti ?

Jour 1 : intégrer le décalage horaire polynésien

Pour ces 2 premiers jours, nous logeons à la Pension Te Miti à PK 18 (PK pour point kilométrique, c’est le repère à Tahiti). Arrivés sur place à 7h, nous sommes prêts pour notre premier bain dans le Pacifique à 9h. Pas besoin d’aller bien loin, nous sommes à côté de Vaiava, une très belle plage de sable blanc – très rare à Tahiti.

Face à nous, l’île de Moorea que nous rejoindrons dans 2 jours.

 

L’océan est transparent mais un peu frais à mon goût, normal c’est l’hiver dans l’hémisphère sud. On enfile chaussures d’eau et masques pour aller dire bonjour aux poissons tahitiens. Ils sont nombreux à venir nous souhaiter la bienvenue entre 2 patates de corail :-).

Je ne réalise toujours pas qu’on est tous ensemble à Tahiti.

On ne va pas se mentir, la fatigue nous rattrape vite. Une sieste s’impose après le déjeuner.

Sieste à Tahiti

 

Elle sera courte car Petit Nain, qui a plutôt bien dormi dans l’avion, n’est pas encore fatigué 🙄

Pour nous dégourdir les jambes (et rester éveillés), nous allons découvrir le Marae Ta’ata à quelques minutes en voiture.

Le marae est un lieu sacré, construit le plus souvent en pierres volcaniques ou en corail, où se déroulaient les anciens cultes polynésiens. Ils sont souvent associés à des cérémonies culturelles, sociales et politiques.

 

Les marae ne se ressemblent pas tous et sont parfois assez sommaires. C’est un peu déroutant car quand on parle de site archéologique, on s’attend à quelque chose d’imposant. Pas là 🙂 . Nous en verrons d’autres plus grands ailleurs.

Du coup notre tour est rapide ! Nous arrêtons de lutter contre le sommeil pour nous mettre tous au lit à 18h30.

 

Jour 2 : faire le tour de Tahiti par la route

Si vous aimez être réveillé par la nature, vous adorerez Tahiti. Ici la nature ce sont les coqs ! Il y en a partout et ils coquelinent (oui le coq coqueline ou coquerique ou chante mais ça fait beaucoup moins savant 🙂 ) dès les premières lueurs du jour. Donc vers 5h30… ça surprend… même si le 2e jour vous êtes de toute façon réveillé à 5h30.

Donc après un réveil en fanfare, nous partons à la découverte de Tahiti d’est en ouest. Pas besoin de visite guidée, on trouve plein d’itinéraires en ligne qui regroupent les étapes aux différents PK.

 

Le grand marché de Papeete

Incontournable car au cœur de la ville. On y trouve des fruits, des légumes, de l’artisanat local. Au premier étage il y a de nombreuses boutiques de souvenirs et des bijouteries proposant des perles noires, montées ou non.

 

Pointe Venus

Située à l’extrême nord de l’île, le nom de Pointe Venus vient du capitaine James Cook qui y aurait observé le passage de Vénus devant le soleil en 1769. C’est une étape à ne pas manquer.

Tout d’abord pour son très joli phare, “Teara o Tahiti” en tahitien, le seul de Tahiti.

Le phare de Pointe Venus

 

Puis sa très belle plage de sable noir où nous avons passé plus d’une heure à barboter, nager avec les poissons et jouer.

 

On n’est pas bien là ?

Pour le déjeuner il y a Mama’s Beach House, un restaurant très prisé où il vaut mieux réserver. Burgers pour les garçons et légumes pour moi. Nous ne sommes pas encore en mode “nourriture locale”.

déjeuner à Pointe Venus

 

En partant de Pointe Venus, nous avons croisé cette très jolie église rose 😀

L'église rose à côté de Pointe Venus

 

Teruaporea, le Trou du souffleur d’Arahoho

C’est une grotte sous-marine où les guerriers de Tiarei jetaient les corps sans vie des guerriers de Papenoo, leurs ennemis. Sympa non ?

En fait, c’est un geyser maritime : les vagues s’engouffrent dans la grotte et font jaillir un geyser qui peut provoquer un souffle plus ou moins bruyant. Nous avons bien senti le souffle et même sans faire un bruit dément c’est assez impressionnant. (La photo montre la grotte où s’engouffre l’eau.)

Le Trou du souffleur

Les trois cascades de la vallée de Faarumai, à Tiarei

La légende : Faùai était une jolie princesse qui n’avait pas le droit de parler aux jeunes hommes (ah les pères…). Un jour, alors qu’elle cherchait des plantes pour sa mère malade, elle rencontre Ivi et veut s’enfuir avec lui. Les gardes qui la surveillaient ne l’entendent pas ainsi et menacent de tuer le jeune homme. Pour leur échapper, ils trouvent refuge derrière les deux cascades Haamarere Rahi et Haamarere Iti. Les gardes ne les ont pas retrouvés et ont été recouverts par la troisième cascade, Vaimahuta.

Nous n’en avons vu qu’une car des travaux étaient en cours. Mais cela valait quand même le coup de s’arrêter.

 

Teahuppo

C’est LA vague, gigantesque, la plus dangereuse du monde. Un «tube» de fou, le rêve de tous les surfeurs.

Nous sommes arrivés sur place après 1 heure de route. La vague n’est pas visible de la plage. Il faut prendre un bateau pour s’approcher. A peine descendus de voiture, une dame nous propose de nous y emmener. Apparemment elle attend les touristes. Comme nous n’avions pas l’assurance de voir des surfeurs, nous avons déclinés. Déçus.

 

Les grottes de Maara à Paea

Elles sont 4, au bord de la route : Ana Paero, Vaipoiri, Matavae, Puahotu. Ce petit écrin de verdure cache un lac qui présente une illusion d’optique qu’il est intéressant de connaître. Quand on regarde vers le fond de la grotte, il parait très proche mais si vous vous y engouffrez, le fond va s’éloigner au fur et à mesure. C’est le plafond de la grotte en forme d’arche qui donne l’impression d’aller en s’abaissant. Vous pouvez constater par moi-même mais attention l’eau était vraiment très froide 🙂 .

 

Le marae Arahurahu de Paea

Le site était fermé quand nous sommes arrivés devant mais je vous le signale quand même car il est réputé comme l’un des plus beaux marae de Tahiti.

 

Petit bilan de notre première vraie journée tahitienne en famille

C’est vraiment à faire car cela donne un bon aperçu de l’île. Les visites les plus longues étaient celles du marché – et des rues environnantes – et de Pointe Venus, les autres étaient des étapes bien plus courtes.

Le lendemain nous sommes partis pour Moorea. Nous sommes revenus 2 semaines plus tard avec un programme chargé pour finir notre séjour en beauté.

 

Jour 3 : plonger en famille à Tahiti

J’ai commencé à suivre Laurence @Laurencetahitiworld en juin 2018. Quand je lui ai annoncé “ça y est, cette fois on vient”, elle m’a beaucoup aidé et notamment pour la plongée puisqu’elle est arrivée à Tahiti en tant que… monitrice de plongée 🙂 .

Pour Népoux et moi, plonger à Tahiti était une évidence. Et encore plus avec les Nains qui ont pu débuter dans de TRÈS bonnes conditions !

Laurence m’a conseillé de contacter Eleuthera Tahiti diving center. Comme ils ont également un centre à Bora Bora, j’ai réservé 2 plongées pour nous 4. Très simple d’autant qu’ils vous envoient un lien sécurisé pour payer.

Les Nains ont fait leur première plongée bouteille à Bora Bora (je vous raconterai cela dans un autre article). Ils étaient donc très à l’aise pour leur 3e plongée à Tahiti (oui je sais c’est dur) !

Une personne est venue nous chercher à l’hôtel (prestation comprise) pour nous conduire au centre sur la Marina Taina. Nous nous sommes équipés puis sommes partis en bateau tous les 4 avec 2 moniteurs. La monitrice des Nains leur a ré-expliqué les bases, et a pu constater que c’était bien frais dans leurs esprits.

 

Notre plongée tahitienne familiale s’est déroulée à l’aquarium, un site où se trouve un récif corallien habité par une multitude de poissons tropicaux, une épave d’avion – un Cessna – et deux de bateaux.

Nous sommes partis explorer les épaves puis avons vu les Nains au-dessus de nos têtes. À son âge, Petit Nain ne peut pas descendre à plus de 3 mètres de profondeur, ils ne se sont donc pas attardés par là. Ils sont remontés au bout de 30 minutes, le maximum pour eux également, et nous au bout de 50. Comme d’habitude j’étais congelée depuis un moment, il était donc temps.

Ce site est très bien pour les débutants et les enfants car c’est dans le lagon, peu profond, avec beaucoup de poissons. Ça manquait cependant de requins et autres raies manta à mon goût 🙂 .

En terme d’encadrement, c’était PARFAIT ! Un bateau et 2 moniteurs rien que pour nous, difficile de faire plus personnalisé. une magnifique plongée polynésienne en famille. À faire absolument.

Coût
Il faut compter entre 60 et 80 euros par plongée. Possibilité de forfaits à utiliser sur plusieurs centres et îles.

 

Et faire un tour de wakeboard

Le bureau se trouve dans le même local que la plongée. Ce sont des cours de 15 minutes. Ça parait court or c’est bien suffisant surtout pour Petit Nain qui débutait. Il a tout donné mais sans avoir les bases du ski nautique c’est quand même un peu compliqué à appréhender. Il sortira de l’eau la prochaine fois 😕 .

Coût
Environ 28 euros le tour.

 

 

Jour 4 : naviguer vers Tetiaroa ou passer la journée au Sofitel ?

J’avais réservé une croisière vers Tetiaroa pour finir notre voyage en beauté. Située à 2h30 de navigation, l’île de Marlon Brando est un bijou dont nous avions vu des images juste avant de partir. Au programme tour de l’île aux oiseaux, pique-nique sur la plage de l’atoll et baignade dans le lagon. Une journée qui s’annonçait magnifique.

Arrivés à 5h45 sur le quai, nous avons attendu avec 7 autres personnes que le bateau arrive. Au bout d’un moment nous avons commencé à nous inquiéter. Aucun de nous n’avait reçu de mail d’annulation mais ça sentait un peu le roussi quand même. Nous nous sommes donc rendus à l’agence qui nous a confirmé l’annulation à son ouverture à… 8h15. #Colère.

Bon on est debout depuis 5h du matin, on n’a rien prévu d’autre, on fait quoi ?

D’abord un petit-déjeuner en face de la marina, un petit tour dans les magasins pour les souvenirs et… si on allait se reposer dans un bel hôtel, histoire de se reposer et de profiter d’un bel environnement avec piscine ?

Ce sera au Sofitel.

Le lieu est magnifique, c’est calme – enfin c’était calme avant que les Nains débarquent 😛 , le restaurant est au bord du lagon, les transats sont confortables… Népoux et moi avons fait une bonne sieste pendant que les Nains ont joué au ping-pong et dans l’immense piscine toute la journée.

Coût
Il y avait une promo ce jour-là, j’ai donc payé uniquement les forfaits adultes (80 euros par personne) qui  donnaient droit à un crédit pour le déjeuner.

 

Les pilotis n’ont pas d’accès direct dans l’eau, c’est dommage pour les gens qui y sont. Mais c’est joli quand même.

 

Avec en prime un sublime coucher de soleil.

Coucher de soleil tahitien

 

Jour 5 : garder un souvenir indélébile de ce voyage !

Quand je me suis dit que j’irais un jour en Polynésie, je savais que j’en rapporterais deux choses : une perle noire et un tatouage. Je n’ai jamais eu envie d’en faire ailleurs.

Laurence m’a conseillé Mana’o Tattoo Studio, tout simplement considéré comme le meilleur studio de Tahiti.

Saviez-vous que tatouage vient du tahitien tatau, qui veut dire marquer, dessiner ?

C’est un véritable art de vivre en Polynésie, tout le monde est tatoué… ou presque.

Le rendez-vous est pris pour notre dernier jour à Tahiti. C’est l’idéal car ensuite soleil et mer sont interdits pendant au moins deux semaines. Népoux et moi avons le même tatoueur, Ben, un Parisien installé depuis 6 ans à Tahiti. C’est quand même ballot de se faire tatouer par un Parisien en Polynésie, non ?  J’ai vite changé d’avis car il a été parfait.

Je savais que je voulais un bracelet avec des motifs polynésiens sur le bras gauche, représenter la famille et les voyages, évidemment, mais aussi la queue de la baleine que nous avions vue à Moorea, et enfin intégrer Népoux et les Nains.

Il m’a proposé un premier dessin. J’ai validé mais en le dessinant sur mon bras, cela ne lui plaisait pas. Il l’a fait évoluer et c’était encore mieux.

 

J’étais un peu anxieuse quand est arrivé le moment de piquer mais objectivement ça s’est très bien passé. Désagréable sur la longueur, oui, douloureux non.

 

Pour Népoux c’était une autre histoire : 4 heures pour tatouer son mollet. Là oui, on peut dire que c’est douloureux.

Mais les résultats sont top et notre voyage est gravé sur nos corps.

 

Un point sur nos hébergements familiaux à Tahiti

Pension Te Miti : j’ai réservé une chambre (1 lit double et 2 lits superposés) pour 166 € les 2 nuits.  A ce prix-là les sanitaires et la cuisine se partagent mais c’est propre et le petit déjeuner est compris. Ce qui est appréciable quand tu débarques à 7h en mode un peu à l’ouest 😯 .

Hôtel Royal Tahitien : c’est le plus vieux hôtel de Tahiti mais il a su en faire un atout par l’ambiance qui y règne. Les chambres, avec vue sur le grand jardin tropical, sont grandes et confortables. Les Nains ont adoré la piscine et moi la plage de sable noir face au lagon et à Moorea. Nous avons aussi apprécié le petit déjeuner, le plus fourni de tous nos hébergements 😉 .

le Royal Tahitien

 

Où manger avec des enfants à Tahiti ?

Le déjeuner

Mama’s beach house à Pointe Venus : nous avons tellement aimé que nous y sommes allés deux fois et nous avons bien fait car la première fois ce n’était pas très local. Le poisson cru au lait de coco et la salade de poisson mariné sont des tueries !!!!

La Casa Bianca à la marina Taina : pratique quand on meurt de faim après une plongée avec Eleuthera. Les Nains ont dévoré leurs pizzas et moi mon poisson cru.

Pour 2 adultes et 2 enfants, il faut compter environ 60 euros pour le déjeuner (4 plats et une bouteille d’eau car celle du robinet n’est pas potable).

Le Sofitel : c’est un peu plus cher mais on peut y passer la journée en prenant un forfait. C’est parfait quand on veut se reposer en fin de séjour.

 

Le dîner

Devant une roulotte bien sûr !!!! Et particulièrement celles sur la place Vaiete à Papeete. Il y en a pour tous les goûts : poisson, pizza, crêpes, asiatique… c’est vivant, fun et chaque soir on choisissait en fonction de nos envies. Il y en a partout mais celles-ci sont les plus connues.

En plus d’être bon, c’est économique. Nous en avions pour 30-40 euros max pour nos 4 plats et une bouteille d’eau et/ou des jus de fruits + la bière Hinano de Népoux 🙂

 

Indispensable

Impossible de faire le tour de l’île par vos propres moyens sans voiture. Nous avons choisi Ecocar car c’était les moins chers. Vous pouvez conserver la même voiture pour Moorea et prendre le ferry avec. Je ne sais pas si vous gagnerez de l’argent mais du temps c’est sûr. A étudier donc.

 

Alors Tahiti, c’était bien ?

Tahiti, c’est le début du rêve polynésien, la porte d’entrée et/ou de sortie, mais ce n’est pas l’île la plus dépaysante. Papeete est la “grande” ville avec ses restaurants, ses boutiques mais aussi ses embouteillages ! J’aurais aimé explorer davantage le cœur de l’île et le lagon mais c’était déjà très bien !

N’hésitez pas à me dire si cet article vous a plu ou si vous avez d’autres suggestions à faire sur Tahiti en commentaire 🙂

Cet article sur Tahiti vous a inspiré ?
Si vous voulez le retrouver facilement, épinglez-le sur Pinterest !

 

Je vous souhaite de beaux voyages en famille à Tahiti 🙂

 

Stéphanie

 

Mes autres articles sur la Polynésie

 

Vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Répondre Zina 18 avril 2020 à 6 h 24 min

    Bonjour j ai lu votre histoire et sa donne plus envie d y aller.

    • Répondre Stéphanie 27 avril 2020 à 21 h 19 min

      Bonjour,
      merci 🙂 J’espère que vous aurez la chance d’y aller.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.