Famille

Comment organiser le confinement avec enfants et ados ?

19 mars 2020
confinement des enfants : ici ça bosse

Depuis mardi 17 mars, enfants et parents sont en confinement. Me voici donc officiellement maman, maitresse de CM2, prof de toutes les matières de 4e, cuisinière, empêcheuse de jouer aux jeux vidéo, maître yogi et animatrice en tout genre.

Respirer – faire la classe – cuisiner – rester zen
Recommencer.

Nous sommes au 3e jour. Le Président a annoncé deux semaines mais ce sera sûrement au moins quatre.

Devoirs, activités, temps calmes, jeux… comment s’organiser avec un pré-ado et un ado dans 50 m2 sans devenir chèvre ?

 

1- Faire un planning spécial confinement

Les enfants ont besoin d’un cadre pour se projeter : après les cours, la récré, après la récré, les jeux vidéo… s’ils ont été cool. Donc j’ai pris mon plus beau fichier excel et hop un emploi du temps avec le timing de chaque chose du lundi au vendredi. On garde le weekend libre.

Ça marche plutôt bien pour le moment, même si je pense que Le Grand va avoir besoin de plus de temps de travail quand tous les profs auront donné leurs instructions.

Emploi du temps spécial confinement enfants

 

J’ai ajouté samedi et dimanche car il reste des devoirs. Je préfère ajouter ces moments-là pour conserver les grandes plages de jeux l’après-midi. On verra comment ça évolue.

 

2- Planifier les repas

La cantine c’est pas bon. Mais c’est bien pratique.

Là pas moyen d’échapper aux casseroles.
Il faut les nourrir, matin, midi ET soir 😯 .
Et 2 ados, ça mange…

Je passais déjà beaucoup de temps en cuisine depuis la liquidation de ma compagnie aérienne (ce serait le cas en ce moment si cela n’avait pas été le cas d’ailleurs) mais là j’ai l’impression de vivre dedans 😆

Comme je n’ai aucune imagination culinaire, j’ai aussi un tableau excel pour les repas. Pour ne pas être en stress avant chaque repas ou manger à 14h parce que je n’ai pas anticipé le temps de préparation.

Quelques conseils pour ne pas être esclave des repas

  • cuisiner maison : vous avez le temps, c’est meilleur, c’est plus sain et ça coûte moins cher. C’est l’occasion de tester des trucs nouveaux et de vous régaler. Je vais mettre plus de recettes sur le blog, ça vous inspirera peut-être.
  • cuisiner certains plats en double, soit pour le lendemain, soit plus tard en congelant.
  • développer le flexitarien qui est en eux : moins de viande c’est mieux pour eux et ça me permet de faire la même chose pour tous – puisque moi je suis végétarienne. Comme la quiche butternut, chèvre et ricotta.
  • user de la soupe : chez nous c’est 2 fois par semaine, là je monte à 3 : c’est facile, ce ne sont que des légumes, c’est bon et j’en ai pour 3 dîners à chaque cocotte.
  • faire la cuisine avec eux : Le Grand veut aller moins à la cantine l’année prochaine, c’est l’occasion de l’initier et Le Petit aime m’aider parfois pour les gâteaux.
  • changer les habitudes : demain soir on fait des crêpes le soir, je vais faire un brunch ce weekend. Ce n’est pas forcément le plus léger mais il faut bien s’amuser aussi. Et quand c’est fait maison, c’est toujours mieux.

 

3- Organiser l’espace

Chaque pièce de notre petit appartement a une double fonction : les Nains sont dans la même chambre, la cuisine est ouverte sur le salon qui est lui-même ouvert sur la chambre dans lequel se trouve le bureau. Vous suivez ?

Donc comment je case tout ce petit monde toute la journée ?

Habituellement Le Grand fait ses devoirs sur le bureau familial, que j’avais réorganisé pour y mettre ses livres et cahiers. Et Le Petit sur la table à manger. Le reste du temps c’est surtout moi qui monopolise le bureau mais avec Népoux qui télé-travaille, ça ne fonctionnait plus.

On change tout et on ré-organise.

Népoux monopolise le bureau toute la journée.

Le matin, les Nains travaillent sur la table à manger et moi j’oscille entre la table à manger quand ils ont besoin d’explications et le canapé où je je corrige les exercices.

Nouveauté du jour, Le Grand réintègre le bureau pour ses cours de maths en live avec le prof. L’ordinateur est plus grand et il est un peu à l’écart. Et nous on tourne : Népoux sur le canapé et moi à table avec le Petit. Qu’est-ce qu’on s’amuse 🙂 .

 

L’après-midi, j’installe mon studio de yoga devant la fenêtre et les enfants prennent place sur le canapé pour leurs jeux vidéo. Tout à l’heure on va déplacer les tables basses pour que les Nains fassent un cours de yoga ado en live.

 

On bouge, on module, on s’adapte et surtout on range car ça devient vite invivable dans un petit espace.

Heureusement il fait beau, on peut ouvrir les fenêtres et regarder les bourgeons s’ouvrir peu à peu (bon ok faut avoir un arbre à proximité).

 

4- Faire classe dans la bonne humeur

À 10 et 14 ans, mes Nains sont grands mais pas autonomes. Il faut donc un cadre.

Les horaires : 9h-10h30 et 10h45-12h15, en théorie. Pour Le Petit ça rentre, moins pour Le Grand, ce qui est normal. C’est pour cela qu’il y a ensuite les temps “lecture ou fin du travail”.

Les consignes sont claires : comme en classe on ne bavarde pas, on se concentre et on réfléchit avant de me dire “je ne comprends pas”. C’est indispensable si on veut que ce soit efficace et que ça ne dure pas toute la journée. Et c’est chacun son tour car je veux bien faire toutes les matières mais… pas en même temps.

Le Grand a essayé de me la faire à l’envers quand il était devant l’ordinateur : il cherchait des mots en allemand et regardait d’autres trucs dans un autre onglet ! Je ne suis pas dupe et comme je surveille, je m’en suis aperçue. Résultat il a été privé de jeux vidéo le lendemain.

 

Le programme de CM2

La maîtresse a donné un emploi du temps qu’on suit, tout simplement. On commence par la dictée quotidienne puis on enchaine. J’explique, je corrige, j’ajoute parfois (pas trop 🙂 ).

Les profs font le maximum pour que les enfants suivent mais si vous avez besoin d’autres sources d’apprentissage, de nombreux sites très bien faits.

  • Le CNED évidemment.
  • Maxicours : cours et exercice sont mis à disposition gratuitement du CP à la terminale, voire plus.
  • Les Fondamentaux : des vidéos très sympa pour apprendre en s’amusant.

Si cela ne vous suffit pas, le site Taleming a mis en place une super liste collaborative avec des tonnes de liens éducatifs et pour les amuser, j’ai sélectionné ceux qui me paraissent les plus adaptés aux 10-14 ans.

 

Les cours de 4e

C’est un peu plus folklo car le collège n’a pas anticipé l’afflux massif de connexion. Depuis hier on reçoit des consignes, mais il en manque encore, et depuis ce matin le prof de maths fait ses cours en ligne (heureusement qu’il a maths uniquement les matins, sinon ça aurait bousillé mon emploi du temps 😉 ).

Pour ce premier cours, 15 élèves sur 26 étaient connectés. À un moment j’ai entendu Le Grand pouffer… les maths faisant rarement pouffer – même si son prof a pas mal d’humour – j’ai espionné : ses camarades de classe s’envoyaient des messages pendant que le prof parlait. Je les ai tous dénoncés. Je pense qu’ils me détestent. Non en fait j’en suis sûre (et ça me fait bien marrer).

Pour les liens, ce sont les mêmes que pour le primaire, sauf pour le CNED collège.

Et comme la prof de physique-chimie est aux abonnés absents, on va tenter les cours & exercices de PCCL.

 

5- Profiter des récrés

Ils ont une récré le matin de 15 minutes pour souffler entre les 2 cessions de travail. L’après-midi ils passent 2 heures dans la cour car nous avons cette chance. Si vous ne l’avez pas, faites le tour du pâté de maison comme nous en avons le droit, mais juste avec vos enfants. Ce n’est pas le moment de papoter avec les voisins hein.

Et n’oubliez pas votre papier.

La récré des parents, c’est qu’ils soient dans la cour : ils s’aèrent et nous on ouvre les fenêtres. Heureusement qu’il fait bon. Et le jour où on va aller faire les courses. Si on m’avait dit qu’un jour j’allais attendre le jour des courses avec impatience !

 

6- Ne pas sacrifier les activités physiques

Beaucoup de profs de sports s’organisent pour mettre des cours en ligne, en live ou sur Youtube. Certains le font gratuitement (quand ce sont des activités à l’année), d’autres non. Ça ne marche pas pour toutes les disciplines – le tennis, le saut en hauteur… c’est mort – mais ça vaut le coup de se renseigner.

Les Nains ont suivi un cours de yoga en live avec Stéphanie, une de mes profs. Si ça vous tente, les cours sont gratuits pour les enfants/ados et à 10€ pour les adultes. Nous l’avons suivi sur zoom.

 

Il y a bien des cours de yoga en ligne gratuits mais ils sont surtout pour les enfants de moins de 10 ans.

La semaine prochaine, ce sera judo/jujitsu.

S’ils ne peuvent pas bouger suffisamment, vous aurez peut-être plus besoin de les calmer. Deux options :

 

7- Développer les activités ludiques

J’ai mis plusieurs jours avec des grands jeux au programme. Pas tous les jours de semaine car l’idée c’est de les faire avec eux et pour l’instant je ne veux pas tout imposer. Si vous êtes en panne d’inspiration, voici nos préférés avec lesquels on va jouer encore plus dans les prochaines semaines.

Je leur propose également des dessins animés en anglais avant le déjeuner. Une idée comme une autre.

  • Ninjago sur Netflix, pour que le Petit comprenne vaguement de quoi on parle.
  • Ted-Ed et Crash Course Kids des formats courts de 4-6 minutes.
  • Ils voulaient regarder Paradise Police… il est interdit aux moins de 16 ans… J’ai dit non.

 

Pour les jours de pluie, on optera sans doute pour des émissions

Pour Le Petit

Et Le Grand

 

8- Proposer des temps d’autonomie

Normalement c’est censé être plus simple pour les grands, surtout quand ils sont plusieurs mais je m’attends à des “je m’ennuie” réguliers quand même. Habituellement ils vont jouer au foot, là ils vont apprendre à faire avec.

Pour ces moments-là, je n’ai pas de recette miracle, l’idée est qu’ils se débrouillent ou qu’ils s’ennuient. C’est bien aussi de s’ennuyer.

 

9- Télétravailler et avancer sur le blog

Pour Népoux, il a fallu une journée de mise en place, que je délimite bien les espaces pour qu’il prenne sa place. Comme il est en télétravail, il ne gère pas du tout les devoirs. Mais il participe à tout le reste.

Notre appartement ne permet pas qu’il puisse s’isoler dans une pièce. Heureusement il a un casque performant ce qui lui permet de se concentrer de façon plutôt efficace.

De mon côté, je pensais que je pourrais avancer sur le blog pendant qu’ils étudient mais je vois bien au bout de 3 jours que c’est impossible. J’ai donc abandonné l’idée pour l’instant, je travaille l’après-midi et en fin de journée.

J’entends beaucoup dire qu’il faut en profiter pour ralentir mais pour l’instant les journées sont bien denses. Je pourrais tout laisser en plan et attendre que l’économie reprenne mais je n’en ai pas envie, je veux justement profiter de ce moment pour continuer de développer des projets pour vous proposer de nouvelles choses. Je veux bien que ce soit un peu plus long mais pas me mettre entre parenthèses pendant le confinement.

Comme tout le monde, on prend nos marques et ça ira de mieux en mieux au fil du temps.

 

10- Trouver des bons côtés au confinement pour les enfants et les parents

Oui il y en a, je vous assure. C’est comme voir le verre à moitié plein, ça aide à voir les choses de façon positive. Et puis ce n’est pas comme si nous avions le choix alors hauts les coeurs !

Côté enfants

  • Un réveil beaucoup plus cool : ils se lèvent naturellement entre 8h et 8h30. C’est parfait pour débuter la classe à 9h.
  • Pas de trajet pour aller au collège, c’est moins fatigant.
  • Pas de perm.
  • Une cantine de bien meilleure qualité 😀
  • Une récré d’après-midi plus longue.
  • Des temps de jeux vidéo plus fréquents (mais pas trop non plus).
  • De nouvelles activités en intérieur (cuisine, podcast, vidéo…).
  • Plus de temps pour lire encore et toujours (si vous cherchez des livres, je vous remets leur liste).
  • Des parents toujours là.

 

Les moins bons côtés qui font bien rigoler les parents

  • La maitresse/prof n’est jamais absente.
  • Elle interroge tous les jours, pas moyen de se défiler.
  • Ils vont pouvoir faire du tri dans la chambre.
  • Un accès beaucoup plus restreint au téléphone portable
  • Les parents sont toujours là 😀

 

Côté parents

  • On passe plus de temps avec nos enfants, à nous de faire en sorte qu’il soit de qualité.
  • On prend plus le temps de faire les choses (bon ça je n’ai pas encore réussi).
  • On va développer le DIY (après la lessive maison, je vais m’attaquer aux tablettes de lave vaisselle).
  • On regarde les bourgeons bourgeonner.
  • On développe à fond ses capacités d’adaptation, de d’organisation et de patience.

 

Alors ces premiers jours de confinement avec les enfants ?

Plutôt bien par ici 🙂 .

Oui, il va falloir tenir la distance, être patient, écouter, évoluer, trouver de nouvelles idées. Le contexte est anxiogène donc il faut absolument prendre les choses avec philosophie. Mettre en place un emploi du temps libère l’esprit et la charge mentale : tout le monde sait ce qu’il a à faire et quand.

Le bon côté de l’histoire c’est que vous avez une chance unique de passer beaucoup de temps en famille, profitez-en !

 

Cet article vous a inspiré ?
N’hésitez pas à l’épingler.

 

div style=”display: none;”>

Et restez chez vous.

 

Stéphanie

Vous aimerez peut-être

2 Commentaires

  • Répondre Hugo 24 avril 2020 à 19 h 34 min

    Ça ressemble beaucoup à notre planning au début du confinement 😀
    Vous avez réussi à tenir vous ?

    • Répondre Stéphanie 27 avril 2020 à 21 h 22 min

      Bonjour,
      sur les devoirs le matin oui, mais le dessin animé du midi non, ils ont du travail jusqu’au déjeuner. L’après-midi, ils sont plus dans la cour qu’à l’intérieur, donc on ne joue pas beaucoup mais cela va revenir s’il pleut.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.